Laâyoune : Les nouveautés médicales en débat

Organisées à l’initiative de l’Association du Corps médical de Laâyoune, en coopération avec la wilaya de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra et les conseils locaux, ces journées ont pour but de faire connaître les nouveautés en matière de l’antibiothérapie et du dépistage des hépatites. Plus de 50 médecins et spécialistes de Casablanca et Marrakech, ainsi que de Smara, Dakhla, et Tan-Tan, ont pris part aux travaux de ces journées médicales.
Selon ces spécialistes présents à ces rencontres, l’antibiothérapie est un traitement par antibiotique. Elle peut prendre deux formes : curative ou préventive. Le choix de l’antibiothérapie se fait en fonction du germe en cause, du foyer infectieux, de l’état du malade, ou des antibiotiques déjà prescrits. Elle est décidée par le médecin et poursuivie très souvent au-delà de l’amélioration de l’état de santé du malade afin d’éviter toute récidive. Quant à l’hépatite C, elle se transmet par voie sanguine essentiellement. Il s’agit d’une maladie asymptomatique dans 90 % des cas. Le traitement de cette maladie consiste en l’association de l’interféron à la ribavirine.
«On a voulu à travers cette initiative rationaliser la prescription de l’antibiothérapie et sensibiliser les gens aux dangers des hépatites», confie à ALM Amtoun Abdessamad, président de l’Association du corps médical. Les travaux de cette rencontre se sont déroulés sous forme de communications, de conférences et d’ateliers pratiques ayant pour objet l’hygiène des mains et la réanimation cardio-respiratoire. Une matinée spéciale a été consacrée à l’infirmier vu le rôle important que joue ce professionnel de la santé. Les médecins participant à cette rencontre ont également procédé à des tests de dépistage de l’hépatite C gratuitement au profit de certains fonctionnaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *