Laâyoune : une feuille de route de 3,41 milliards DH pour le tourisme

Laâyoune : une feuille de route de 3,41 milliards DH pour le tourisme

La région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra vient de se doter de son contrat-programme pour le développement du secteur touristique. Ce contrat-programme régional qui s’inscrit dans le cadre de la Vision 2020 pour la promotion du tourisme national, vise la promotion du secteur touristique dans ladite région à travers la réalisation de 21 projets d’un coût global de 3,41 milliards DH.

Ainsi, ce contrat, signé la semaine dernière à Laâyoune par le ministre du tourisme, Lahcen Haddad, le wali de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra, Khalil Dkhil, le président de la région Sidi Hamdi Ould Rachid et le président du conseil municipal de Laâyoune Moulay Hamdi Ould Rachid, prévoit la réalisation de neuf projets relatifs à l’écotourisme et au développement durable, quatre projets visant l’animation, le sport et le divertissement ainsi que huit autres liés à la promotion du patrimoine et de l’héritage culturel local.

Financés par le secteur privé à hauteur de 98%, soit 3,3 milliards DH, ces projets contribueront à la concrétisation des objectifs de la Vision 2020 fixés pour le développement de la région, dont l’augmentation de la capacité d’accueil pour atteindre 3.300 lits afin de pouvoir accueillir 158.000 touristes par an, ce qui permettra de multiplier par quatre les revenus annuels de la région d’ici 2020.

Selon le communiqué parvenu à ALM, les projets retenus dans le cadre de ce contrat-programme concernent en particulier l’organisation de festivals de chants et de la danse traditionnelle et la construction de complexes touristiques familiaux à Laâyoune et Boujdour dans le cadre du programme d’animation et de sport qui sera lancé en 2015.

Le contrat-programme inclut en outre le projet de tourisme environnemental durable qui vise à valoriser les ressources naturelles à travers 9 projets à réaliser à l’horizon 2025. Ces projets concernent, entre autres, le développement de la station Cap Juby à Tarfaya, la construction d’un hôtel écologique à Laâyoune et la création d’un complexe touristique à Boujdour.

Le programme du patrimoine et de l’héritage culturel de la région, qui sera exécuté entre 2014 et 2020, vise, quant à lui, à mettre en valeur l’identité culturelle de la région à travers la structuration de son patrimoine matériel et immatériel et la création d’offres touristiques compétitives.

Il comprend pour l’essentiel la construction d’un musée dédié à la Marche Verte, d’un centre consacré à la vie du désert et à la valorisation et la réhabilitation du quartier espagnol, la construction du centre culturel Saint Exupéry, d’un complexe touristique et historique à Tah, d’un musée de la culture spirituelle et d’un institut de l’art culinaire et de la culture à Laâyoune.  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *