Les jeunes de Laâyoune se mobilisent

Les jeunes de Laâyoune se mobilisent

Le week-end dernier, plus de 120 jeunes de la ville de Laâyoune se sont réunis à la Maison de culture pour faire leur lecture du discours royal prononcé à l’occasion de la Marche Verte. Pour ces jeunes, le discours a marqué un coup d’arrêt à toutes les formes de complot contre l’intégrité territoriale du Royaume, la liberté d’expression et le climat d’ouverture au Maroc. Et il a porté des messages clairs à ceux qui profitent du climat d’ouverture et des droits de l’Homme que connaît le Royaume. Ceci en affirmant leur détermination à faire face par tous les moyens à tous ceux qui tenteraient de porter atteinte aux valeurs sacrées de la nation.
Ces jeunes ont appelé à l’application rigoureuse de la loi et à s’opposer avec sévérité aux comploteurs contre la patrie qui se mettent au ban de la société. Ces jeunes ont également dénoncé la campagne sauvage menée par certains médias à la solde des séparatistes, visant à saper le processus de négociations et les efforts déployés par la communauté internationale pour trouver une issue pacifique et juste à la question du Sahara. Selon Mbarek Ouskouban, membre de l’association «L’appartenance pour le développement des droits humains et la coexistence», organisatrice de cet événement, la tenue de cette rencontre vient à l’initiative des jeunes de la ville, qui ont choisi de s’impliquer fortement dans l’affaire du Sahara marocain et avoir leur mot à dire au niveau de la prise des décisions qui concerne cette affaire qui nécessite l’engagement de tous les jeunes Marocains de Tanger à Lagouira. Et d’ajouter que cette rencontre a mis la lumière sur les violations flagrantes des droits de l’Homme et la situation dramatique des populations séquestrées dans les camps de Tindouf. Ces jeunes ont réclamé en outre un véritable recensement pour connaître le nombre exact des séquestrés dans les camps de Tindouf, mettant l’accent sur la nécessité de trouver des solutions urgentes pour atténuer leurs souffrances. D’après eux, la proposition d’autonomie sous souveraineté marocaine constitue la solution idoine pour le règlement idéal de ce conflit artificiel. Ils ont rejeté toute tentative d’exploitation du climat de démocratie et des droits de l’Homme dont jouit le Maroc pour tramer des complots contre la patrie et ses valeurs sacrées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *