Les provinces du Sud décidées à se développer

Dans une déclaration à presse lundi 9 avril à l’occasion d’une tournée qu’il effectuait dans les villes de Smara, Laâyoune, Boujdour, Tarfaya et Dakhla, M. El Jamri a affirmé qu’il a pu constater, lors de ce déplacement dans les provinces du Sud, une véritable volonté de la part des responsables et de la société civile afin de renforcer le rôle des acteurs de développement oeuvrant dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) et des programmes d’emploi de manière générale. Selon lui, l’INDH constitue une formule moderne en matière de développement car étant fondée sur l’intégration et la participation.
L’expert international a également relevé la dynamique dont font preuve les habitants des provinces du Sud et leurs initiatives tendant à résoudre le problème du chômage et à tisser des partenariats avec d’autres parties ayant les mêmes préoccupations. L’expert international a, par ailleurs, fait savoir qu’il a convenu avec plusieurs associations et coopératives, en particulier les associations féminines oeuvrant dans les domaines de l’emploi et du soutien scolaire, pour la réalisation de plusieurs projets dans ces domaines. M. El Jamari a, en outre, appelé à la création d’un bureau de l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) à Smara et ce dans le cadre du renforcement de la présence des établissements publics dans la région. La mission menée par M. El Jamri auprès de l’ONU et de l’UE porte sur la promotion des capacités des acteurs économiques et la formulation de propositions pratiques et pédagogiques. Ses projets ont concerné quelque 26 pays africains et européens.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *