Marrakech : La capitale du tourisme d’affaires

Destination touristique phare du Royaume, la ville de Marrakech ne cesse de confirmer sa place de choix en tant que capitale incontournable du tourisme incentive (tourisme d’affaires), en s’apprêtant à accueillir, durant les mois à venir et comme à l’accoutumée, un nombre important de manifestations à caractère culturel, artistique, scientifique, économique, politique et technique. Si, sur ce point la cité ocre se montre de plus en plus concurrentielle avec d’autres villes de renommée mondiale, c’est pour des raisons historiques liées au fait que son premier bâtisseur Youssef Ben Tachfine voulait, dès le départ, que cette cité soit une terre de générosité, d’hospitalité et de paix, qui accueille à bras ouverts ses hôtes, abstraction faite de leurs nationalités, de leurs origines ou de leurs appartenances ethniques ou religieuses.
 D’autres considérations tiennent au fait que cette cité impériale s’est dotée très tôt d’une infrastructure touristique moderne et très attractive (Palais de congrès haut gamme) et répondant aux standards mondiaux en la matière, outre le fait que la plupart des unités hôtelières en cours de construction dans la cité ocre seront dotées de salles de conférences d’une capacité d’accueil de 600 à 700 personnes et de salles de commissions (10 à 20 personnes).
Un autre atout en faveur de la cité ocre se résume dans sa proximité de la province d’Al Haouz (arrière pays de Marrakech) qui offre aux visiteurs une multitude de paysages naturels, typiques et révélateurs de la richesse culturelle et patrimoniale d’un Maroc symbole de la diversité au sein de l’unité. «Parmi les raisons qui encouragent ce genre de tourisme à Marrakech, il y a lieu de citer, en outre, l’emplacement de l’aéroport de Marrakech-Menara à cinq minutes du centre-ville et la concentration des prestigieux établissements hôteliers, des principaux centres de conférences, restaurants et cafés dans une zone touristique placée, elle même, au coeur de la ville», ont expliqué des professionnels du secteur dans des déclarations à la MAP. Ils ont, par la même occasion, mis en lumière cette idée de proximité encourageante qui joue en faveur de Marrakech et permet au visiteur un séjour de rêve, en l’épargnant du calvaire du transport, puisqu’il suffit pour celui-ci de quitter sa résidence pour entamer une belle balade à pieds entre les jardins et les remparts de la ville en toute quiétude. Ils ont fait savoir également que la cité ocre doit sa notoriété en matière de tourisme incentive à la diversité des produits touristiques que la cité offre à ses visiteurs (restaurants marocains, ryads, excursions dans l’arrière pays…) et qui permettent aux congressistes de fuir le stress et la fatigue d’une journée de travail mouvementée et pleine d’activités. Ils ont, dans ce contexte, appelé les responsables à accorder à ce genre d’activité tout l’intérêt qu’elle mérite, car pourvoyeuse de devises et contribue à une meilleure promotion du Royaume à l’échelle internationale. «Ce genre de tourisme est très important notamment avec une clientèle haut de gamme et des plus dépensières, avec une moyenne de 200 à 300 euros par jour et par personne, en dehors des frais d’hébergement et de transport», ont-ils précisé, estimant indispensable une diversification des produits touristiques proposés afin d’éviter toute monotonie dans les programmes et les circuits proposés.Par ailleurs, la cité ocre se prépare à accueillir, du 7 au 15 décembre prochain, la 7ème édition de son prestigieux Festival international du film (FIFM), qui s’est affirmé comme un rendez-vous cinématographique de taille, avec notamment des jurys dignes des plus grands événements du 7ème art, une programmation éclectique et originale et la présence de stars du cinéma mondial.
La cité ocre sera également au rendez-vous, du 16 et jusqu’au 18 novembre prochain, avec la 2ème édition du Festival international du rire de Marrakech qui verra la participation d’une vingtaine de comédiens représentant notamment la France, la Belgique et le Maroc.

Samir Lotfy
(MAP)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *