Oujda : Driss Houat réélu à la tête de la CCIS

Oujda : Driss Houat réélu à la tête de la  CCIS

Trois heures ont suffit, mardi 4 août au siège de la Chambre d’Oujda, pour que les 39 membres nouvellement élus constituent les bureaux des trois collèges et élire le nouveau président de la Chambre de commerce, de l’industrie et des services d’Oujda (CCIS). Et c’est Driss Houat du RNI qui s’est vu renouveler la confiance pour un nouveau mandat de trois ans.
Ces élections ont également permis la constitution d’un nouveau bureau formé de huit membres dont trois vice-présidents, et qui sont en ordre Driss Bouchantouf (commerce), Mustapha Jdaini ( services) et Abdelhafi Benaddi (industrie), a appris ALM auprès de Rachid Slisli, directeur administratif de la CCIS d’Oujda. Par ailleurs, Abdelwahed Bentayeb a été choisi secrétaire du Bureau et Bachir Amnoune comme secrétaire-adjoint, alors que la tâche de trésorier a été confiée à Hassan Soufi secondé par Abdelkarim Baba.
Dans une déclaration à ALM, Driss Houat a expliqué que son action ciblera deux priorités. Sur le plan national, il parachèvera les actions entreprises concernant les nouveaux statuts qui sont déposés à la Chambre des représentants et qui ambitionnent d’impliquer davantage les CCIS dans les décisions qui touchent leurs secteurs d’activités et de ne plus les figer dans un rôle consultatif. A cet effet des actions sont en cours de finalisation pour la création de nouvelles zones industrielles ainsi que la gestion d’institutions et établissements à caractère économique. «Lors des assises des Chambres de commerce on s’était mis d’accord avec le ministère des Finances pour la création d’un fonds spécial de 200 MDH pour corroborer les démarches entreprises par les CCIS. On a aussi signé une convention avec Al Omrane pour la réalisation de projets à caractère économique», a rapporté M. Houat. Sur le plan local, la CCIS d’Oujda est la première Chambre du Maroc à signer une convention avec le Technoparc pour la réalisation des projets pour les PME et PMI. «C’est un dossier ficelé qu’on est prêt à lancer avec un ajustement du volet social pour la petite entreprise et les petits commerçants se rapportant aux dossiers de la mutuelle, la retraite et le logement économique», a t-il ajouté.
Oujda est aussi la première région à faire adhérer 1000 commerçants de l’ancienne médina, Bab Sidi Abdelouahab et Banidrar dans le cadre du programme Rawaj. Ils bénéficieront d’actions de mise à niveau de leur commerce. Ce sont là les actions prioritaires sur lesquelles la nouvelle équipe de la CCIS doit s’atteler pour accompagner les grands chantiers de développement que connaît l’Oriental. «En parallèle, et pour assurer des ressources humaines compétentes en la matière, nous avons créé en partenariat avec l’ESC Saint-étienne une formation pour des «Bachelor in Management International. Aussi avons-nous créé un centre pour la médiation et l’arbitrage pour régler les différents litiges et désaccords de façon rapide, efficace, souple, confidentielle et crédible et surtout pour gagner en notoriété internationale», a conclu M. Houat.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *