Oujda : Forum national sur la migration

Et de deux pour le Forum national sur la migration et le développement régional. Ce forum de deux jours vient de clôturer ses travaux jeudi dernier. Initiée par la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger en collaboration avec l’université Mohammed I d’Oujda, cette rencontre ambitionne de mettre en exergue le rôle des migrants dans le processus d’investissement et les potentialités dont regorgent les régions particulièrement l’Oriental.
Le forum entend également promouvoir l’investissement des MRE dans leur région à travers la communication et la diffusion d’informations portant sur la stratégie de développement de la région et sur ses choix économiques d’avenir afin de leur assurer une meilleure visibilité et de meilleures conditions d’évaluation de leurs projets.
Dans une allocution lue en son nom à l’ouverture de cette manifestation, le président délégué de la Fondation, Omar Azimane, a mis l’accent sur l’importance du choix de la ville d’Oujda pour abriter ce 2ème forum.
Cette région connaît aujourd’hui une bonne expérience de développement orientée non seulement pour le bien-être des habitants locaux mais également pour l’ouverture de la région sur le Maghreb, l’Europe et l’Afrique, a-t-il dit. Il a par ailleurs affirmé que le moment était aussi opportun pour examiner la question de la migration et du développement notamment au niveau régional et de réfléchir sur la place du migrant dans le développement économique et social de sa ville et sa campagne. Le président de la région de l’Oriental, Taïb Ghafes, a indiqué, pour sa part, que le traitement économique de la migration nécessite une politique qui favorise la réalisation de projets de développement mixtes dans les régions de départ et permet aux pays du sud de bénéficier du transfert des capitaux et de la nouvelle technologie.
De son côté, le directeur général de l’Agence pour la promotion et le développement de l’Oriental, Mohamed Mbarki n’a assuré que l’agence accorde un soutien indéfectible aux acteurs économiques désireux d’investir dans la région qui regorge de potentialités multiples, rappelant que son département s’emploie à faire connaître ces potentialités à l’étranger, notamment dans les pays d’accueil des ressortissants marocains.
Rappelant la décision gouvernementale de consacrer une importante enveloppe d’investissement à la région de l’Oriental d’un montant de 30 milliards DH, M. Mbarki a indiqué que cette région connaîtra un véritable décollage économique et constituera une des locomotives du développement national du royaume.
Le 2ème Forum national sur la migration et le développement régional s’inscrit dans l’action menée dans le cadre du Programme ART/GOLD Maroc (Appui aux réseaux thématiques et Territoriaux pour la gouvernance et le développement local) co-piloté par le PNUD et la direction générale des collectivités locales.
Cette édition, à l’instar de la première organisée en 2006 à Settat, s’inscrit dans le cadre de l’évolution de la réflexion internationale sur la région, sur la migration et le co-développement et dans le sillage de la Conférence euro-africaine de Rabat et de l’Initiative nationale pour le développement Humain (INDH). En marge du Forum, une exposition de peinture regroupant plusieurs peintres marocains et espagnols est organisée sur le thème de la migration.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *