Oujda : Une université d’été pour faciliter l’emploi des NTIC

L’Association marocaine des enseignants de français organise, jusqu’au 17 juillet, à l’École supérieure de technologie d’Oujda, sa 9ème université d’été sous le thème : «L’exploitation des technologies de l’information et de la communication en classe de français». Une centaine d’enseignants, représentant plusieurs régions, se penchent sur des cas pratiques afin de mieux adapter l’outil informatique à la réalité des classes et des élèves.
La finalité étant d’exploiter, à bon escient, les ressources numériques et les avancées réalisées dans ce domaine. L’utilisation des nouvelles technologies fait même partie des aptitudes qui relèvent du savoir apprendre, précise-t-on auprès des participants. Bien qu’un simple effet de mode se cache parfois derrière cet engouement, il n’en demeure pas moins que les TICE (Techniques informatiques de communication et d’expression) recèlent un réel potentiel en matière d’innovation et de renouvellement des pratiques pédagogiques.
Ce n’est pas un hasard si leur généralisation correspond à un retour en force des pédagogies dites «actives», a expliqué Saadia Gaoudry, animatrice du 6ème atelier. Une telle approche a été corroborée par l’ensemble des participants aux sept ateliers de travail tenus dans le cadre de cette université.
C’est le cas pour la documentation par l’Internet, l’Intégration des NTIC dans l’opération enseignement-apprentissage du français, l’orientation vers une bonne utilisation du produit Internet : «Comment tirer le meilleur profit de l’Internet en se fondant sur le projet de l’élève», l’Internet et la didactique, le théâtre au service de l’expression et de la communication, l’intégration des technologies d’information et de communication dans l’enseignement: les ressources numériques, l’usage des NTIC en classe et conception d’un scénario pédagogique. Intervenant lors de la séance plénière, Naji Choukri, président de l’AMEF, a précisé que le thème de ces travaux s’inscrit en harmonie avec les grandes orientations du MEN spécifiées dans le plan d’urgence 2006-2012 qui encourage l’intégration des NTIC et l’innovation dans les apprentissages. «L’importance de cet objectif n’est plus à démontrer à l’heure où les grands moteurs de recherche scannent et mettent à la disposition des apprenants et enseignants des fonds de bibliothèque et de contenus d’enseignement», a-t-il fait observer.
Tout en ajoutant : «Il est donc primordial de donner à la question des nouvelles technologies dans la diffusion du savoir à l’école toute la place qu’elle mérite dans nos pratiques pédagogiques par le recours à de nouveaux outils numériques, en particulier le tableau blanc interactif, le matériel de visioconférence et toutes les ressources qu’offre la toile notamment les blogs, véritables outils d’apprentissage de l’écriture et de la communication».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *