Salé : le relogement des bidonvillois en débat

Selon cette étude, réalisée par Enda-Maghreb, les bidonvilles ont commencé à apparaître dans la ville de Salé entre les années 70 et 80. Le nombre des personnes actives dans ces bidonvilles ne dépasse pas 32,8% tandis que le taux d’analphabétisme y atteint 42%, révèle l’étude qui a établi une classification des habitants selon des critères déterminés. La présentation des résultats de cette enquête s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement social de l’opération de relogement des habitants de cinq noyaux de bidonvilles dans la zone urbaine de Sidi Abdallah.  

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *