Tanger : La 4ème édition de Medlog dédiée au développement durable

Tanger : La 4ème édition de Medlog dédiée au développement durable

Pour la quatrième année consécutive, la ville du détroit a été au rendez-vous, le 31 mars, pour accueillir les travaux de Medlog 2011. Intitulée «Chaîne logistique verte et ports verts», cette manifestation, qui a connu la participation d’un nombre important d’acteurs logisticiens et portuaires en Méditerranée, «contribuera à la consécration des objectifs environnementaux à travers la formulation d’idées aidant les organismes et établissements œuvrant dans les secteurs du transport et des services logistiques à élaborer des plans d’action en concordance avec les systèmes de préservation de l’environnement et selon une approche scientifique et opérationnelle développée», a indiqué le ministre de l’Equipement et du Transport, Karim Ghellab, lors de la séance d’ouverture de cette quatrième édition. Le ministre a tenu à préciser que les transports représentent l’un des secteurs les plus polluants de l’environnement. «Conscient de cette problématique, le ministère de l’Equipement et du Transport a réalisé, en partenariat avec les secteurs concernés, une étude sur la «qualité de l’air», qui a conduit au diagnostic de la situation actuelle et à la définition d’un plan d’actions visant à réduire la pollution due aux activités de ce secteur», a affirmé M. Ghellab.
Leader en matière environnementale, le port Tanger Med a franchi, en 2010, «le cap de 2 millions de conteneurs. Ce complexe portuaire, qui a considérablement permis au Maroc de se hisser du 77ème rang en 2007 au 18ème rang au niveau mondial et au 1er rang sur le plan continental selon l’indice de connectivité maritime publié par la CNUCED, est équipé d’installations pour la collecte des déchets évitant leurs déversements en mer», a précisé M. Ghellab. Et d’ajouter que, dans le cadre de la politique suivie par le Maroc pour la préservation de l’environnement et des équilibres écologiques marins, «je note la mise en service, en décembre 2010, du Centre de surveillance du trafic maritime de Tanger, qui contribue à la prévention de la pollution, en plus de ses fonctions relatives à la sûreté et la sécurité maritime». Il est à noter que de grands projets ont été créés pour traiter de la question environnementale telle que l’Initiative européenne des autoroutes de la mer. «Notre ferme volonté est d’associer Tanger Med à cette dynamique régionale pour lui permettre d’être en phase avec les meilleurs standards environnementaux», a révélé Toufiq Ibrahimi, président du directoire de l’Agence Spéciale Tanger Méditerranée (TMSA). Et de faire remarquer que l’Agence a entrepris quelques actions majeures «afin d’assumer son rôle d’entreprise citoyenne en matière de réduction de l’empreinte écologique de ses activités, de protection et de valorisation du patrimoine naturel et culturel».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *