Tanger : Le marché aux poissons se prépare au lifting

Fini le calvaire des poissonniers du marché central à Tanger. Les travaux de la réhabilitation et de rénovation de ce bâtiment vont bientôt démarrer. D’ailleurs, la vétusté de ce marché ne cesse de susciter les inquiétudes. L’effondrement, dernièrement, d’un fragment de toiture  sur un passant a failli lui coûter la vie. Heureusement, la victime n’a subi que de légères blessures. C’est dire que ce bâtiment constitue un véritable danger aussi bien pour les citoyens que pour les poissonniers. Pour ce marché, situé à proximité de la fameuse Place 9 avril, qui constitue la vitrine de la ville du détroit, il était temps de passer au lifting.
Selon le président de la Ligue des poissonniers au marché central, Ahmed Rouissi, «le marché se trouve dans un état de vétusté avancé et manque quasiment de tout. Les poissonniers travaillent dans des conditions lamentables. Les tenants du commerce des espaces avoisinants ont hâte, eux aussi, de voir ce bâtiment restauré surtout qu’il joue un rôle primordial dans le développement des activités commerciales de cette place. Il  demeure le principal lieu d’approvisionnement en poisson pour la majorité des habitants de la ville». Et d’ajouter :  «Les clients qui viennent s’approvisionner en poisson dans ce marché achètent les légumes et les fruits au marché central des légumes ou au souk Findek Chajra et préfèrent aussi effectuer le reste de leurs courses dans le même endroit ».
M. Rouissi souligne que la réhabilitation de ce marché est d’une grande nécessité, puisqu’il se trouve parmi les endroits historiques et touristiques les plus fréquentés. «La réhabilitation de ce marché va permettre de développer le commerce, nous inciter à mieux nous organiser et à veiller sur l’entretien des lieux de notre activité», affirme-t-il. D’après ce dernier, les commerçants se sont mis d’accord avec les responsables sur presque tous les points. Leur unique revendication, c’est qu’ils soient tous recasés ensemble dans un même lieu.
Ce projet de réhabilitation s’inscrit, en fait, dans le cadre du gros programme de  mise à niveau de toute la ville. Selon l’ingénieur chef de la division technique et responsable de ce projet, Mohamed Arhihou, ce programme concerne la réhabilitation des marchés  les plus importants, dont celui des poissons et  des légumes, ainsi que le Souk R’Mel El-Kbira. «Le projet de la réhabilitation du marché aux poissons est fin prêt.  Les travaux vont démarrer une semaine après l’Aïd El Fitr. Il prévoit la rénovation complète de ce bâtiment allant  de la toiture jusqu’au sol par un revêtement antidérapant. Le renouvellement du réseau d’assainissement, qui est dans un état lamentable et qui a fait l’objet de plusieurs plaintes des poissonniers est aussi sur la liste», promet M. Arhihou.
Ce projet, selon la même source, prévoit également le renouvellement du réseau d’eau et d’électricité et du système d’éclairage en vue de son adaptation avec les besoins du marché. «Le projet porte, par ailleurs, sur la construction de nouvelles tables d’étalage et son revêtement en marbre. Il est prévu, entre autres, l’aménagement d’un lieu pour le nettoyage du poisson », explique-t-il.
M. Arhihou ajoute que les discussions avec les poissonniers vont bon train pour l’avancement et l’aboutissement de ce projet. «Ils seront recasés pour 80% dans l’ancien marché de Sidi Bouabid et 10% dans le marché aux poissons du Souk R’Mel El Kbira». Dans cette volonté de redorer le blason de la ville, l’Agence urbaine de Tanger a présenté, il y a quelques années, un projet visant l’amélioration et la requalification du paysage urbain tangérois. Une étude à ce sujet met en exergue la nécessité de démolir le marché central y compris le marché aux poissons, car ce dernier  cacherait la vue d’une grande partie de la muraille de l’ancienne médina. Ce qui porte préjudice à un monument historique de grande valeur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *