Tanger : Plates-formes logistiques pour assurer la fluidité portuaire

L’Association marocaine pour la logistique (AMLOG) et l’Institut méditerranéen des transports maritimes (IMTM) de Marseille organisent, du 16 au 18 avril, un colloque sur les plates-formes logistiques. Intitulés «Vers un réseau de plates-formes logistiques en Méditerranée : mythes ou réalités», les travaux de ce colloque se sont déroulés dans la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de la wilaya de Tanger. Le choix de la ville du détroit pour abriter cet événement «n’est pas le fait du hasard puisque Tanger a toujours été un lieu de rencontres lorsqu’il s’agit de débattre de la question méditerranéenne, et du fait qu’elle dispose de l’un des plus grands ports de la Méditerranée d’une capacité de 8 millions de conteneurs», a souligné le président de l’ALMLOG, Mustapha Khayat. L’objectif de ce colloque, selon les organisateurs, est de débattre de la question d’actualité des enjeux des plates-formes «et de répondre à des questions multiples concernant la place des plates-formes logistiques dans la zone euro-méditerranéenne». Plusieurs chercheurs et institutions qui s’intéressent à la Méditerranée soulignent la grande importance de la création de réseaux de plates-formes dans plusieurs domaines sur les relations méditerranéennes notamment l’environnement, la santé, l’eau, les banques, les réseaux d’information. «Ce qui nécessite la création des réseaux de relations entre les plates-formes permettant ainsi d’avoir une certaine complémentarité entre les pays du bassin de la Méditerranée», a ajouté Mustapha Khayat. 
De son côté, François Mahe des Portes, logicien et président du directoire de la société française «Marseille Gyptis international» a mis l’accent sur les plates-formes de communication quoi font partie des outils permettant d’avoir une bonne fluidité portuaire. «Il va être nécessaire d’installer des plates-formes dans chaque port avec lesquelles vont communiquer les entrepôts. Ce qui pousse les professionnels à mieux collaborer ensemble et s’organiser autour d’une véritable stratégie de Supply chain. Pour cela, tout le monde, qu’il soit public ou privé, doit collaborer pour fournir ce qu’il faut en informations au meilleur moment et à moindre coût».
Cette rencontre destinée aux logiciens et professionnels de la logistique a rassemblée, selon les organisateurs, quelque 120 participants originaires du Maroc, la France, l’Espagne et la Grèce. Elle porte sur les trois axes montrant l’intérêt de la création d’un réseau de plates-formes logistiques méditerranéennes, le développement des échanges entre les pays du bassin de la Méditerranée qui demeure seulement un lieu de transit et comment un réseau de plates-formes peut devenir un important noyau pour attirer plus de trafics et des sources d’information.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *