Tanger : Restructurer le transport routier de marchandises

Tanger : Restructurer le transport routier de marchandises

Le transport routier de marchandises est considéré comme l’un des secteurs clés de l’économie locale. Et avec un parc de plus de 3000 de camions dont 800 dans le transport international routier (TIR) de marchandises, la ville du détroit se positionne au premier rang dans le TIR et parmi les villes leaders dans cette activité au niveau national. A cet effet, Tanger est appelée à s’engager dans la campagne du renouvellement du parc des véhicules de transport de marchandises, lancée, dernièrement au niveau national. La délégation régionale des Transports organise, ainsi et depuis le mois de septembre, une série de rencontres avec les représentants des fédérations et associations locales du transport routier des marchandises. Selon Larbi Bassou : «cette initiative a pour objectif l’amélioration de la sécurité routière et l’augmentation de la capacité du parc grâce à l’acquisition de véhicules neufs de tonnages élevés. Elle contribue aussi à la préservation de la qualité de l’environnement par la suppression des camions vétustes et polluants et leur remplacement par des véhicules neufs répondant aux critères internationaux en matière d’émission et de consommation des carburants».  Par ailleurs et comme c’est le cas pour les autres régions au Maroc, le dépôt des dossiers de demande du renouvellement des véhicules s’effectue auprès de la délégation des Transports de Tanger.
Et d’après des professionnels, la ville dispose d’un important parc de véhicules jeunes. Mais ils se disent conscients de l’importance de cette initiative du renouvellement du parc dans le développement du secteur du transport routier de marchandises. «Nous sommes mobilisés à faire du porte-à-porte auprès des professionnels pour vulgariser les objectifs de cette initiative. Les professionnels et les acteurs de ce secteur sont invités à y prendre part. Parmi ceux- ci, les centres de visite technique sont appelés par exemple à jouer un grand rôle dans cette campagne en convaincant les professionnels à renouveler leurs véhicules qui sont dans un état vétuste», souligne M. Bassou.  S’étalant sur une période de trois ans (2008 à 2010), le montant de la prime annuelle s’élève à 170 millions DH. Il varie en fonction du tonnage et de l’âge du véhicule. Cette prime atteint 90 mille dirhams pour les camions âgés de moins ou égal à 20 ans et dont le poids est inférieur ou égal à 14 tonnes. Elle s’élève à 110 mille dirhams pour les véhicules de même tonnage et âgés entre 15 et 20 ans. Elle est de 105 mille dirhams pour les véhicules âgés de plus ou égal à 20 ans et dont le poids est supérieur ou égal à 14 tonnes.
Signalons que la ville de Tanger compte quelque 315 entreprises opérant dans le secteur du TIR (avec plus de 800 véhicules) et 1373 entreprises de transport routier de marchandises au niveau national (avec 2275 véhicules).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *