Tanger : Un programme de réhabilitation des oueds pour éviter les inondations

Les quatre oueds de Mghogha, Souani, El Mlaleh et Lihoud font l’objet d’un important programme de réhabilitation et d’aménagement s’élevant à 670 millions DH. Ce programme est au centre d’une nouvelle convention signée, jeudi 12 mars, et s’inscrivant «dans le cadre du développement urbain de la ville s’étalant sur la période 2009- 2013», indique un communiqué de l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN), signataire de cette convention avec ses partenaires notamment le secrétariat d’Etat chargé de l’Eau et de l’Environnement, la wilaya de la région de Tanger- Tétouan, la Commune urbaine de Tanger, la direction des aménagements hydrauliques et l’Agence du Bassin hydraulique loukkos. Cette convention vise la mise en œuvre du programme d’aménagement de ces oueds et l’augmentation de son budget initial de 220 MDH à 670 MDH. Et conformément aux Hautes instructions royales, un budget de 350 MDH a été spécialement consacré à l’aménagement d’oued Mghogha: «150 MDH seront réservés aux travaux de curage du chenal, de surélévation et de renforcement des murs de l’oued afin d’augmenter le débit de son canal, et 200 MDH seront réservés à la construction de barrages d’écrêtement pour la gestion de son flux», poursuit le même communiqué, faisant remarquer que ces travaux seront gérés par le secrétariat d’Etat chargé de l’Eau et de l’Environnement».
L’APDN s’est engagée à gérer les 320 MDH restants qui seront consacrés à l’élargissement et l’aménagement des trois autres oueds d’El Mlaleh, Souani et Lihoud voire l’aménagement paysager des berges de l’ensemble des quatre oueds. Lesquels déversent dans différents points de la côte et occasionnent souvent des crues. «Ainsi les objectifs recherchés à travers la réalisation de ce programme sont de protéger la ville et les zones industrielles contre les inondations, de limiter l’urbanisation dans les zones limitrophes aux oueds et de prévenir la survenue de catastrophes naturelles», souligne la même source.
Notons que la réalisation de ce programme permet la dépollution des oueds des eaux usées et des déchets solides et la protection du domaine public fluvial grâce aux travaux d’aménagement et d’embellissement des berges des oueds. De même, l’intégration de ceux-ci dans l’espace urbain à travers la création d’espaces verts et de loisirs et des aires de promenade contribuera à résoudre la problématique de congestion à Tanger et améliorer la qualité de vie de la population «dans le cadre d’une vision de développement économique et sociale intégrée des provinces du Nord», conclut ce communiqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *