Tétouan : débat sur «les miracles scientifiques dans le Coran et la Sunna»

La troisième Conférence sur les miracles scientifiques dans le Coran et la Sunna, organisée du 17 au 19 septembre par la Faculté des sciences de l’Université Abdelmalek Essaadi (UAE), a pris fin dimanche à Tétouan. Les participants, dont de nombreux penseurs et chercheurs du monde arabe et musulman spécialistes dans l’histoire de l’Islam, ont débattu, trois jours durant, des différents aspects des miracles scientifiques du Coran et la Sunna et du lien entre la pensée scientifique et la foi, ainsi que la recherche dans le domaine des découvertes scientifiques du Coran et la Sunna. Ils ont, également, passé en revue les derniers développements dans le domaine des miracles scientifiques, appelant à la compréhension mutuelle entre les chercheurs et ceux qui s’intéressent aux miracles scientifiques partout dans le monde afin de communiquer et de coordonner cette science et échanger les expériences et les connaissances dans ce domaine. Les participants, dont des chercheurs du Maroc, d’Arabie Saoudite, d’Egypte, d’Algérie, de Jordanie, de Turquie, de Palestine et des Emirats Arabes Unis ont, en outre, préconisé la coopération avec tous les organismes intéressés par le miracle dans les domaines scientifiques, la médecine et les sciences médicales, les sciences de la vie et de l’embryologie, les sciences de la terre, les sciences physiques, l’astronomie, la langue, la législation, l’histoire, l’économie, les sciences humaines, sociales et psychologiques. Parmi les participants, figurent Zaghloul An-Najjar, (Egypte) et Mohammed Musa Al-Sharif (Arabie Saoudite) qui a fait un exposé sur le thème «L’impact de miracles scientifiques sur le développement urbain et culturel», ainsi que le Dr Ragheb Sergani, penseur et historien égyptien spécialiste dans l’histoire de l’Islam. A rappeler que la première conférence nationale sur les miracles scientifiques dans le Coran et la Sunna a été organisée par la Faculté des sciences de l’UAE, en juin 2005, et avait alors préconisé la tenue d’une telle conférence à l’échelle maghrébine à Tétouan en 2007.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *