Un projet de gestion des forêts du Moyen Atlas Skoura (province de Boulmane) :

Le projet de gestion intégrée des forêts du Moyen Atlas (GIFMA) a été lancé, mardi à la commune rurale de Skoura (province de Boulmane), par le Haut commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification. Doté d’une enveloppe budgétaire de quelque 3,11 millions de dollars (23,5 MDH), ce projet sera réalisé grâce à un partenariat entre le Haut Commissariat aux eaux et forêts (500.000 dollars), l’Agence de développement social (1 million de dollars), le Fonds mondial pour l’environnement (997.945 dollars), le Programme des Nations unies pour le développement au Maroc (360.000 dollars), le Fonds mondial pour la nature (52.800 dollars) et le Corps de la paix des Etats-Unis au Maroc (200.000 dollars). La commune rurale de Skoura a été choisie avec celle de Tanourdi (province de Khénifra) pour servir de communes pilotes pour la mise en place et la validation des modèles de gestion prévus par le projet GIFMA. Une stratégie de reproduction et d’adaptation de ces modèles sera par la suite préconisée dans les autres communes rurales de la zone du projet GIFMA, qui se situe au sein du corridor allant du Tazzeka dans la province de Taza jusqu’à Kerrouchen dans la province de Khénifra, sur une superficie de 1.078.000 ha, couvrant en partie les régions de Fès-Boulmane, Meknès-Tafilalet et Taza-Al-Hoceima-Taounate. S’étalant sur une période de cinq ans, le GIFMA vise en premier lieu à mettre en place une gestion intégrée des écosystèmes forestiers du Moyen Atlas susceptible de restaurer leurs fonctions écologiques et de contribuer au développement socio-économique durable des populations rurales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *