Hôpitaux : Nouvelle nomenclature pour les médicaments et les dispositifs médicaux

Hôpitaux : Nouvelle nomenclature pour les médicaments et les dispositifs médicaux

Celle-ci va permettre d’élargir l’arsenal thérapeutique mis à la disposition des praticiens

La liste nationale des médicaments et des dispositifs médicaux destinés aux hôpitaux publics et centres de santé a fait récemment l’objet d’une révision. C’est ce que signale une circulaire du ministère de la santé émise à l’attention des directeurs régionaux de la santé. A travers cette circulaire, le ministre de la santé invite les directeurs à assurer une large diffusion de cette nouvelle liste auprès des services et des professionnels utilisateurs des médicaments et des dispositifs médicaux afin que ces derniers puissent préparer leurs commandes annuelles sur la base de cette nouvelle nomenclature.

Cette mise à jour est destinée à améliorer l’accès des citoyens aux médicaments essentiels au niveau des établissements de soins relevant du ministère de tutelle. Ladite circulaire précise que cette révision de la nomenclature nationale a été réalisée sur la base des besoins formulés par les différents établissements de soins et ce en tenant compte de la disponibilité sur le marché national des produits pharmaceutiques. Ainsi, après plusieurs concertations avec les différentes structures centrales concernées, il a été décidé «d’intégrer de nouveaux produits pharmaceutiques gérés dans le cadre des programmes de santé spécifiques ainsi que ceux pouvant faire l’objet d’achat local par les services déconcentrés», indique la circulaire du ministre de la santé. Cette nouvelle nomenclature nationale va ainsi permettre d’élargir l’arsenal thérapeutique mis à la disposition des praticiens. A noter que les produits de radiologie ainsi que les produits détergents et les désinfectants utilisés dans le domaine de la santé peuvent être acquis dans le cadre de l’achat centralisé.

Dans la nouvelle nomenclature des médicaments publiés par le ministère de la santé pour les établissements de santé, on retrouve parmi les nouveaux produits intégrés, l’acide alendronique 700 mg sous forme de comprimé, l’acide zoledronique 5mg injectable, l’Adalimumab 40 mg injectable, l’albumine humaine (flacon de 50 et 100 ml injectable), l’Alphacalcidol sous forme de comprimé, l’Amoxiciline + Acide Clavulanique (2g+200MG injectable), la Betamethasone+acide Saucylique ( 0,05% sous forme de crème ou pommade). Pour ce qui est des nouveaux dispositifs médicaux dans la nouvelle nomenclature nationale, il y a lieu de relever le drain thoracique sans trocart, le kit de cystostomie pour drainage vésical sus-pubien en urgence, le kit de ponction pour la nephrostomie percutanée, le kit pour mesure de la diurèse horaire, l’aguille pour blocs nerveux plexiques… Rappelons que les dispositifs médicaux sont classés dans trois catégories selon le degré de leur risque. Le classement va des simples serviettes médicales aux pacemakers, aux prothèses, en passant par les pansements.

Chaque dispositif est décliné en dizaines, voire centaines de références et en milliers de marques. Le prix de vente public et le prix de facturation des dispositifs médicaux de classe III seront fixés par le ministère de la santé. Selon l’arrêté du ministère de la santé n° 4217-15 du 14 janvier 2016, le ministère fixe le prix de vente public et le prix de facturation de tout dispositif médical après examen du dossier de demande de fixation de prix, de l’établissement de fabrication ou d’importation et après avis de la commission interministérielle des prix. Le délai maximum fixé est de 60 jours à compter de la date de réception du dossier.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *