Le Real Madrid bat Bate Borisov et se qualifie

Le Real Madrid bat Bate Borisov et se qualifie

Le Real Madrid s’est qualifié mardi pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions en battant sans briller BATE Borisov 1-0 à Minsk à l’occasion de la 5e journée de la 1re phase (groupe H) de la compétition. Dès la 7e minute, le Real Madrid prenait l’avantage. Drenthe débordait sur l’aile gauche et centrait. Saviola manquait la balle, mais trois défenseurs de Borisov également et, au 2e poteau, Raul pouvait frapper du gauche et marquer.
Avec ce but, le capitaine du Real rejoignait Filippo Inzaghi au rang de meilleur buteur des compétitions européennes, avec 64 buts. En dépit de nombreuses absences (Higuain, Van Nistelrooy, Diarra, Robben, Cannavaro notamment), les Madrilènes dominaient nettement la première mi-temps, sans toutefois se créer beaucoup d’occasions.
Les Biélorusses de leur côté ne franchissaient que rarement la ligne médiane et commettaient beaucoup de fautes. Le principal danger pour les Merengue venait des boules de neige lancées par le public.
La seconde période débutait sur un rythme encore moins élevé, les Madrilènes répondant par quelques contres aux inoffensives poussées biélorusses. Sans fournir d’efforts excessifs, ce sont encore les joueurs de Bernd Schuster qui se créaient les meilleures occasions par Saviola (61) ou Raul (72).
Le Real est deuxième du groupe avec 9 points, à deux points de la Juventus Turin. La première place se jouera lors de la 6e et dernière journée. Le Real recevra Saint-Pétersbourg et la Juve accueillera BATE Borisov. De son côté, Arsenal, mal en point en Championnat et secoué par l’affaire Gallas, s’est qualifié, en battant 1-0 le Dynamo Kiev. Le Danois Nicklas Bendtner, entré en fin de match, a offert la victoire et la qualification pour les 8es de finale de la Ligue des champions à une équipe d’Arsenal souvent décevante face au Dynamo Kiev, lors de la 5e journée des phases de poules à Londres mardi (1-0).
Arsenal n’a besoin que d’un nul à Porto pour s’assurer la première place du groupe G. Kiev reste de son côté bien parti pour être reversé en Coupe de l’UEFA: il ne lui faut qu’un nul à domicile contre Fenerbahçe.
Le salut Gunner est venu d’une longue ouverture vers Bendtner de Cesc Fabregas qui fêtait dignement son premier match de capitaine à la place d’un William Gallas déchu pour avoir critiqué ses équipiers. Du gauche, le Danois ne laissait aucune chance à Stanislav Bogush (87).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *