Culture

Elle est connue pour organiser différentes manifestations : L’Association Le Grand Atlas pense fort au FNAP le temps de son assemblée générale

© D.R

L’Association Le Grand Atlas (AGA), qui organise chaque année le Festival national des arts populaires (FNAP) de Marrakech entre autres événements, vient de tenir son assemblée générale. Voici ce qu’il en ressort.


L’assemblée générale de l’AGA tenue tout récemment est l’occasion, pour le président, le Pr Mohamed Knidiri, de présenter les rapports obligatoires et documents rédigés, voire préparés avec rigueur du Festival national des arts populaires de Marrakech (FNAP) en présence des différents adhérents.

Le déroulé de l’assemblée
Ainsi, le rapport moral précis et transparent est présenté par le président en faisant le bilan des objectifs passés dans tous les rapports d’activité culturelle et artistique des années écoulées. Le tout en passant par le bilan des différentes actions et des projets entrepris par l’Association ainsi que les moyens mobilisés aussi bien que les résultats obtenus pendant les brefs arrêts du FNAP et sa reprise, après l’impact négatif de la pandémie Covid-19.
Aussi, le rapport financier dresse le bilan de la situation financière de l’évènement dans sa globalité, ainsi que les différentes mesures à prendre concernant les projets futurs de la 53ème édition du FNAP au titre de l’exercice de l’année 2024.

Le credo du président
Lors de cette rencontre, le président Mohamed Knidiri souligne : « La 53ème édition du FNAP aura une très forte portée historique et symbolique qui va nous guider et nous inspirer dans ce nouveau monde culturel et artistique qui se dessine et que nous inventons ensemble, grâce aux multiples métissages des musiques et danses traditionnelles et contemporaines du monde qui apporteront une réponse à l’un des plus beaux défis de notre siècle dans un dialogue constructif entre les diverses identités de la planète et dans le respect de chacune d’elles». Le responsable ne manque pas, entre-temps, de créer un rapport entre cet événement et la saison dans laquelle il est organisé. «Le solstice d’été verra se rejoindre la polyphonie des cultures dans cette infinie richesse des musiques du monde et la contribution ingénieuse de notre comité d’organisation dans la réalisation des scènes de notre patrimoine séculaire qui ne concerne pas seulement le passé, mais aussi l’avenir et que nous devons faire revivre ainsi que le présent ».

En un mot, le FNAP contribue, au sens de son président, non seulement au développement culturel et économique tout en favorisant le tourisme et en créant des opportunités d’emploi pour les jeunes et les moins jeunes. Le FNAP en tant que patrimoine mondial de l’Unesco promeut la préservation des sites du patrimoine culturel commun de l’humanité, en tant que destination touristique. Il génère des revenus importants à travers le Royaume en général et la ville ocre ainsi que ses différentes régions en particulier. «Nos très vifs remerciements vont au ministère de la jeunesse, de la culture et de la communication, la wilaya, le conseil régional de Marrakech-Safi, Le conseil de la ville de Marrakech et le conseil municipal du Méchouar Al Madina, ainsi qu’à tous nos partenaires institutionnels, médiatiques et sponsors », poursuit M. Knidiri.

Un avant-goût de la prochaine édition
Le Festival national des arts populaires de la ville ocre revient dans l’une de ses plus somptueuses éditions. Lors de la 53ème édition comme chaque année, un pays sera l’invité d’honneur. Ce sera aussi de nouvelles expérimentations, de nouvelles fusions dans des métissages d’ici et d’ailleurs sublimés par les danses et musiques traditionnelles et contemporaines des quatre continents.
Le FNAP, sous la synergie de toutes les cultures du monde, ne cesse d’impressionner de par la participation de différents talents indéniables, de célébrités nationales et internationales, qui gravitent dans les profondeurs des émotions et dans la mémoire, les souvenirs aussi bien des participants que des nombreux et impressionnants publics, chacun avec son approche et son regard.

L’ouverture officielle prévue pour 2024 sera digne d’une des plus grandes fêtes du Royaume. Le FNAP sera une fois encore au Palais Badii si les travaux de restauration sont achevés. Le cas échéant ce sera au théâtre Royal, à la place Jemaa El Fna, la place du 16 Novembre et à l’esplanade Moulay El Hassan.
Le FNAP depuis 53 ans déjà nourrit l’esprit de la ville ocre et l’ensemble du Royaume. Il constitue un réservoir national de multiples traditions artistiques.

C’est un événement fusionnel qui va attirer chaque année des milliers de visiteurs et qui promet une ambiance effervescente. Cette manifestation représente à elle seule une véritable entité au sein d’un ensemble de parties prenantes inséparables qui font de tout projet culturel une réussite et un succès. Le FNAP est à l’origine d’un grand essor économique et touristique profitant aussi bien à la ville qu’à ses régions et engendre des retombées très positives pour la population qui se traduisent clairement dans les principales composantes de sa culture d’attraction et d’animation contemporaine.

Articles similaires

Culture

«Le corps poétique», exposition d’Imane Feriani à la villa des Arts de Casablanca

Du 28 mai au 30 juillet 2024, la Fondation ONA organise à...

Culture

Une série d’activités était au programme La Fondation Ali Zaoua fête son 10ème anniversaire

La Fondation Ali Zaoua a célébré cette semaine, le 23 mai, son...

Culture

Voix emblématique de Medi1 Radio : Le journaliste Abdessadaq Benissa n’est plus

Abdessadaq Benissa, l’un des journalistes fondateurs de Medi1 Radio, est décédé, dimanche...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux