970x250

La Croisée des chemins publie «La marche noire» en arabe

La Croisée des chemins publie  «La marche noire» en arabe

En partenariat avec le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), la maison d’édition marocaine La Croisée des chemins vient de publier la traduction en langue arabe de l’ouvrage «Rihlat Dahab Bidoun Iyab» (La Marche Noire) en langue arabe de Mohamed Cherfaoui.

«Cet ouvrage est préfacé par Driss El Yazami, Président du CCME», précisent les éditions qui ajoutent que la version originale, en langue française, a été publiée en 2014. En détail, la publication raconte l’histoire d’Aïssa qui a 20 ans lorsqu’il se fait expulser manu militari de la terre d’Algérie qui l’a vu naître. La blessure est si profonde qu’elle reste béante. Est-ce pour échapper au chagrin qui le submerge ou au désir de vengeance qui l’assaille? Aïssa ne voit qu’un issue pour rester debout : le déni. Telle une porte qui se claque définitivement sur 20 ans de sa vie et les efface.

40 ans plus tard, il constate des fissures dans l’édifice d’une vie qu’il a bâtie de ses propres mains. Elles portent un nom : déportation. Une date : 28 décembre 1975. Elles provoquent un bruit sourd qu’il reconnaît : le cri étouffé des 45 000 familles, frères et sœurs de sang, qui, comme lui, se sont trouvées parquées du jour au lendemain dans les camps d’Oujda, au Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.