Culture

Une œuvre initiée par Amal Ayouch et Sanae Assif: «Rêve sans frontières» à Rabat : Regards croisés sur l’œuvre de Fatema Mernissi

© D.R

La Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger abrite le spectacle théâtral «Rêve sans frontières Fatema Mernissi», le lundi 26 février 2024, à l’Espace Rivages au siège de la Fondation. Initiée par Amal Ayouch et Sanae Assif, cette œuvre puise dans un éventail d’œuvres littéraires, sociologiques, de conférences, d’articles de presse et de colloques.


La pensée de Fatema Mernissi, l’une des plus grandes sociologues du monde arabe et du Maroc, sera partagée sur la scène. Elle sera présentée à travers le spectacle théâtral baptisé «Rêve sans frontières Fatema Mernissi», et ce le lundi 26 février 2024 à l’Espace Rivages de la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger. Initiée par Amal Ayouch et Sanae Assif, adaptée et mise en scène par Anne-laure Liégeois, cette œuvre théâtrale puise, selon les initiateurs, dans un éventail d’œuvres littéraires, sociologiques, de conférences, d’articles de presse et de colloque. «La pièce est basée sur un processus de création minutieux, marqué par des rencontres, des ateliers, des lectures et des recherches, un texte vivant, destiné à la scène, a été façonné et partagé avec le public par le biais de deux voix féminines marocaines», explique-t-on. Derrière cette œuvre, deux femmes engagées : Sanae Assif et Amal Ayouch. La première est une comédienne marocaine résidant en France.

Après une expérience en management et gestion d’entreprises, elle commence son parcours théâtral professionnel en 2014 après avoir eu son diplôme du Conservatoire d’art dramatique de Casablanca. Sanae est cofondatrice du collectif 19h Théâtre au Maroc. En 2017, elle s’installe à Paris et obtient un master Études Théâtrales à la Sorbonne Nouvelle et multiplie les stages de formation d’acteur à l’international. En France, elle joue dans Peer Gynt de Henrik Ibsen, Bérénice de Racine et assiste Anne-Laure Liégeois à la mise en scène de son spectacle de rue Roméo et Juliette. En Espagne, elle participe à El jardin de las Hespérides, spectacle de théâtre et de danse chorégraphiée. Au Maroc, elle est présente dans Shakespeare in Heart de Lahcen Zinoun, Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès, Allah yeslah de Youssef Lahrichi… Elle joue également dans «Elle était une fois la jupe» qu’elle a coécrite avec Amin Boudrika, spectacle qui a reçu le prix de la création au Festival du théâtre africain de Rabat en 2023.

Sanae était à l’affiche de la pièce de théâtre Fatema Mernissi/ Harems présentée au Festival d’Avignon 2023. Amal Ayouch, quant à elle, n’est plus à présenter. Comédienne marocaine et l’une des figures du cinéma et du théâtre marocains, elle a plus d’une trentaine de films et de pièces de théâtre à son actif. Elle a joué dans plusieurs films tels que «Destin de femmes», «Ali Zaoua», «Les Anges de Satan», «L’Orchestre de minuit», «Les Larmes de Satan»… et dans des représentations théâtrales comme «Antigone», «En attendant Godot», «Ophélie n’est pas morte», ou encore l’adaptation de «La Civilisation ma mère» de Driss Chraibi et «Viol en scène». Elle est l’auteure de «A haute voix».

Articles similaires

Culture

9ème Forum international d’architecture à Marrakech

Conférences et ateliers scientifiques au programme

Culture

Rajaa Achaoui expose ses œuvres à Rabat

La plasticienne Rajaa Achaoui exposera, du 19 au 29 avril à la...

Culture

24ème édition de FICAK: Deux films marocains en lice pour le prix «Ousmane Sembène»

13 longs métrages et 14 courts métrages seront en lice à la...

Culture

«Morocco Chess Week» : Pour promouvoir le jeu d’échecs dans toutes ses dimensions

L’événement prévoit l’organisation de deux nouveautés majeures

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus