Edito : Digital

Edito : Digital

En matière de digitalisation, il y aura certainement un avant et un après Covid-19. Plusieurs mois après le déclenchement de cette pandémie mondiale, les comportements ont radicalement changé.

Si certaines manières de faire sont aujourd’hui condamnées, d’autres activités sont appelées à jouer un rôle encore plus important. C’est le cas pour la digitalisation qui ne date pas d’aujourd’hui. Mais la pandémie actuelle va certainement donner un coup d’accélérateur à toutes les spécialités et les activités qui y sont liées.

Le digital dispose aujourd’hui de plusieurs points forts qui lui ont permis de s’imposer et surtout donner la possibilité à tout le monde de s’adapter à la nouvelle situation. Il peut en effet constituer une réponse adaptée face à des contraintes logistiques et matérielles. Au Maroc, les responsables ont été très vite sensibles à la question. D’ailleurs, le Royaume dispose déjà d’une feuille de route pour l’économie numérique et d’un programme pour la transformation digitale aussi bien dans les activités économiques que dans des champs plus larges comme le service public, la relation avec l’administration, l’enseignement… Cela dit et en dépit des réalisations des dernières années, il existe encore beaucoup de défis à relever. L’expérience du coronavirus va certainement pousser à accélérer le rythme de la digitalisation qui devient plus que jamais une nécessité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *