Edito : La honte

Edito : La honte

Un citoyen lambda qui profite de complicités en interne pour se faire vacciner peut paraître comme un acte «prévisible» mais non moins répréhensible.

Mais qu’un élu profite de sa position de par son mandat pour avoir un passe-droit, cela relève de l’acte indigne, honteux et déshonorant pour ses pairs dans la classe politique et parmi les élus. Dans beaucoup de régions, de villes et de communes, les témoignages des personnes venues se faire vacciner font état d’une organisation globalement bien ficelée et d’un comportement exemplaire aussi bien du côté des staffs médicaux que de la part des agents d’autorité ou des représentants élus.

Que faire alors face à des brebis galeuses qui sont toujours là pour fausser l’image et saper la crédibilité de l’opération ? Sévir avec fermeté et donner l’exemple. D’abord du côté des autorités, et le ministère de l’intérieur, fort heureusement, dans le cas de l’élu de Skhirate, a déjà annoncé la couleur en ouvrant une enquête et en promettant de lourdes sanctions à l’encontre de l’intéressé et de tous ses complices sans exception.

Mais ce n’est pas tout car le parti auquel est affilié l’élu en question devrait, en toute logique, être le premier à réagir pour laver son honneur. A moins que…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *