Société

À Tétouan, l’INDH renforce la prévention auprès des populations vulnérables

© D.R

L’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) ne cesse de renforcer ses actions de prévention et d’accompagnement auprès des populations vulnérables touchées par les problèmes de drogue et d’addiction.


Ces actions se traduisent par un appui à la société civile, à l’instar de l’Association nationale de réduction des risques (RdR – Tétouan), gestionnaire du pôle social du Centre d’addictologie de Tétouan. En effet, la RdR – Tétouan s’engage activement dans des programmes de sensibilisation et de plaidoyer pour lutter contre les conduites addictives, sensibiliser les populations vulnérables aux risques liés à l’usage de ces substances nocives et à réaliser une insertion socio-économique des personnes addictives particulièrement les usagers de drogue.
Dans le cadre d’un partenariat entre l’INDH, la délégation provinciale de la santé et la RdR- Tétouan, cette association a bénéficié, pendant deux années consécutives, d’un budget de fonctionnement annuel de 300.000 dirhams, qui a permis la réalisation d’actions sociales en faveur de ses bénéficiaires.

«Depuis l’inauguration du centre d’addictologie et de la section tétouanaise de la RdR en 2014, l’association a tissé des partenariats avec divers acteurs tels que l’INDH, le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, la Fondation Mohammed V pour la solidarité et le ministère de la santé et de la protection sociale», a déclaré à la MAP Khalil Lika de la RdR-Tétouan.
Ces partenariats, a-t-il ajouté, ont contribué au développement de l’association qui offre ses services aujourd’hui à plus de 450 bénéficiaires et cible annuellement environ 300 personnes addictives.
Dans cette lignée, des bénéficiaires comme Rabia. M ont souligné, dans une déclaration à la MAP, l’impact positif de ces actions sociales sur leur vie.

Cette bénéficiaire, âgée de 61 ans, a évoqué son combat contre l’addiction à la drogue qui a duré près de 40 ans.
«Grâce à l’association, j’ai pu réussir un sevrage complet, bénéficiant depuis 2014, date d’ouverture du centre, d’un suivi psychiatrique et de médicaments appropriés», a-t-elle dit.
Par ailleurs, et à l’occasion de la Journée mondiale de la santé, célébrée cette année sous le thème «Ma santé, mon droit», le pôle social du Centre d’addictologie de Tétouan a organisé, en collaboration avec l’association RdR-Tétouan, l’INDH et les acteurs partenaires de la société civile, une journée de sensibilisation au profit de ses bénéficiaires dans le but de briser le tabou entourant les problématiques liées à l’addiction à la drogue.
Encadrée par des intervenants sociaux, cette rencontre a permis aux participants de s’exprimer librement sur leurs sentiments et leurs émotions concernant la problématique de la drogue, leur propre expérience de consommation et de sevrage.

Articles similaires

Société

Mouvement de mutation des enseignants : 30.545 bénéficiaires en 2024

Le ministère de l’éducation nationale a annoncé les résultats du mouvement de...

SociétéUne

Ce que révèle la carte sanitaire pour la région de Casa-Settat en 2023

Les écarts en matière de santé entre les régions continuent de se...

SociétéUne

Carte sanitaire : Le Maroc compte 30.643 médecins dans le public et le privé en 2023

Le ministère de la santé et de la protection sociale vient de...

Société

Souveraineté sanitaire : L’OMS salue la Vision Royale

La directrice régionale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux