RégionsSociété

Assilah mise sur le mix balnéaire et culturel

© D.R

La ville bénéficie, en plus de la réalisation de nouvelles peintures murales en remplacement de celles réalisées pendant l’été précédent, d’une série d’actions et projets, dont les travaux d’aménagement et d’embellissement de la côte qui entre dans sa dernière phase ainsi que des opérations de sensibilisation et de mobilisation pour le nettoyage de la plage municipale, afin d’être prête pour l’été 2024.

A l’instar des destinations balnéaires les plus prisées du Nord, Assilah a commencé cette année très tôt ses préparatifs pour la prochaine saison estivale. Les responsables de la ville et leurs partenaires mettent le paquet sur le mix culturel et balnéaire à travers certains projets actions et tels que le nouveau complexe commercial d’artisanat de la Kasbah (dont la date d’ouverture officielle n’est pas encore fixée), la réalisation de nouvelles peintures murales en remplacement de celles réalisées au début de l’été précédent ainsi que les travaux d’aménagement et d’embellissement de la côte qui entrent dans sa dernière phase et des opérations de sensibilisation et de mobilisation pour le nettoyage de la plage municipale, et ce avec l’implication des représentants de la société civile et de simples Zaïlachis. En plus de sa vocation balnéaire exceptionnelle, justifiée par ses belles plages urbaines et celles de son arrière-pays, la cité blanche affirme son aspect culturel, dès son entrée à la célèbre Kasbah avec à sa droite le Centre Hassan II des rencontres internationales, dont la grande galerie qui abrite des expositions des artistes-peintres marocains et internationaux. En face de cet établissement, destiné à la tenue de grands événements à leur tête le Moussem d’Assilah, s’érige la Grande Mosquée ou Al Masjid Al Aâdam avec son minaret de forme octogonale semblable à celui des lieux de culte construits sous le règne du Sultan Moulay Ismaïl et par Ahmed Al Rifi à Tanger, Tétouan et Chefchaouen.
Diversification de l’offre touristique
En plus de la Grande Mosquée, qui a bénéficié d’un important projet de restauration et mise en valeur de l’ensemble de ses espaces situés à l’intérieur des remparts, les visiteurs sont impressionnés par l’architecture arabo-musulmane du nouveau complexe commercial d’artisanat, qui se trouve à proximité de ce célèbre lieu de culte et dont les travaux viennent d’être complètement achevés. Ce nouveau complexe permet avec sa beauté architecturale, sa fontaine et ses arcades extérieures d’améliorer l’attrait de ce site historique. Avec les prestigieux édifices de la Kasbah, Assilah se distingue également par ses peintures murales, ses galeries et ses musées ainsi que ses monuments historiques intra-muros tels que le palais Raïssouni, la tour Al Kamra, l’ancienne rue commerciale d’Al-Kharazine et Borj Krikia, permettant de contribuer dans leur ensemble à favoriser la diversification de son offre touristique. Ce qui permet à Assilah de prendre le pas sur d’autres destinations et attirer au cours de l’été prochain beaucoup plus de festivaliers en particulier des nationaux. «Nous sommes conscients de l’importance des atouts dont dispose la ville et nous encourageons ainsi de les mettre en valeur pour pouvoir rivaliser avec des autres destinations touristiques», font savoir les professionnels et connaisseurs de l’histoire de la ville.

Renforcement de l’aspect spécifique de la ville
Beaucoup d’hôteliers, de restaurateurs et d’autres commerçants dépendant du tourisme se sont inspirés de la beauté architecturale, du climat et environnement littoral ainsi que de l’ambiance artistique et culturelle d’Assilah (grâce à des événements, des galeries d’art, musées…), dans l’architecture et le décor de leurs établissements, leur permettant ainsi de contribuer au renforcement de l’aspect spécifique de la ville. Très amoureux de la cité blanche et grands passionnés des arts et de la culture, «nous avons décidé d’ouvrir en 2019 et après notre riad à Fès une autre maison d’hôte Oasis, au cœur de la médina et à l’intérieur des remparts. Et comme nous avons assez d’espace, nous avons voulu – mon épouse Malika Filali, gérante de cette maison d’hôte, et moi, promouvoir des artistes zaïlachis, notamment Mohamed Anzaoui, Anas Bouanani, Hakim Ghailan, Tarik Faitah en y accrochant leurs tableaux. Nous avons demandé au calligraphe Sadek Haddari de nous dessiner deux têtes de lit. Ces œuvres en calligraphie ont été créées sur le thème de la générosité et l’humilité, qui porte sur notre projet de vie basé sur ces valeurs. Nous accueillons des touristes du monde entier, dont l’Australie, le Canada, de l’Europe et des différentes région du Maroc», a expliqué Khalid Filali, propriétaire du riad Oasis à Assilah.
En pleine saison du printemps et en particulier pendant les week-ends, l’affluence des visiteurs dans la médina redonne espoir pour la ville d’attirer au cours de la prochaine saison estivale beaucoup plus de touristes, voire récupérer des parts de marché qu’elle avait perdues durant les deux années Covid-19.

Articles similaires

Société

Guercif: Campagnes de sensibilisation à l’importance des 1.000 premiers jours de la vie d’un enfant

Quelque 495 femmes de la province de Guercif ont bénéficié de campagnes...

Société

Partenariat entre la Fondation Noufissa Pharma 5, le HCR et l’AMPF

En vertu de ce partenariat tripartite, la Fondation Noufissa Pharma 5 s’engage...

Société

HCP : Le niveau de vie des Marocains en amélioration

Le niveau de vie moyen par personne est passé de 15.876 DH...