Société

Conférence internationale sur la population

Organisée sous le thème « Des recommandations à l’engagement et  l’application pour la réalisation des objectifs du 3ème millénaire », cette  rencontre a pour objectif d’évaluer les avancées enregistrées en matière de santé sexuelle et reproductive depuis l’adoption du programme d’action de la conférence du Caire, précise un communiqué de l’Association marocaine de  planification familiale.
La conférence se propose également d’identifier les obstacles et les  défis à relever et de sortir avec de nouvelles recommandations et des  propositions opérationnelles pour les 10 années à venir, dans le but de  contribuer à la réalisation des objectifs du 3ème millénaire.
Les droits de la santé sexuelle et reproductive qui étaient en tête de liste des priorités de la CIPD, principal cheval de bataille des associations de planification familiale, seront également au centre des discussions, ajoute le texte. Les travaux de la conférence seront de même enrichis par des visites de terrain de centres et de cliniques de l’AMPF, du complexe social Lalla Fatima Zahra à Fès notamment.
Cette manifestation, organisée par l’Association marocaine de planification familiale (AMPF), en collaboration avec la Fédération internationale de la planification familiale (IPPF), le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), connaîtra la participation des représentants des associations de planification familiale de Mauritanie, de Tunisie, d’Algérie, de Djibouti et de plusieurs agences des Nations unies. Le programme d’action visait essentiellement à intégrer les questions de population dans les stratégies de développement, de protection de l’environnement et de réduction de la pauvreté, chose, souligne le communiqué,  qui ne peut se faire sans la mobilisation de ressources humaines et financières  suffisantes à tous les niveaux, le renforcement des capacités institutionnelles  et l’appui aux partenariats entre gouvernements, communauté internationale,  organisations non gouvernementales et société civile.
En 1994, 179 pays s’engageaient à améliorer la santé de la reproduction et d’autres services de développement à travers l’intégration de la planification familiale au sein d’une série complète de services de santé de la reproduction.

Articles similaires

Société

Souveraineté sanitaire : L’OMS salue la Vision Royale

La directrice régionale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la...

RégionsSociété

Assilah mise sur le mix balnéaire et culturel

La ville bénéficie, en plus de la réalisation de nouvelles peintures murales...

SociétéUne

Sous-performance des garçons en lecture

Les résultats d’une nouvelle étude de Policy Center for the New South...

SociétéUne

Tabagisme : Les produits alternatifs viendront-ils solutionner le problème à eux seuls ?

«Réduire les risques de tabagisme : les nouveaux paradigmes». Pour en débattre,...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux