Ventes de voitures neuves : Le cap des 50.000 franchi

Doucement, mais sûrement. Le marché automobile marocain poursuit sa belle petite croissance comme en attestent les dernières statistiques recueillies et communiquées par l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (Aivam). Celles-ci font état de 9.740 voitures particulières (VP) neuves vendues durant le mois écoulé, ce qui correspond à une évolution de 6,19% en glissement annuel. Toujours en tête du marché avec 11.705 ventes cumulées en 2011 et une part de 20,7%, Dacia a réalisé son meilleur volume mensuel en juin, soit 2.245 VP vendues. La marque roumaine affiliée à Renault affiche aussi une bonne croissance (+25%), tirant pleinement profit du succès du Duster qui s’est déjà vendu à 2.120 nouveaux clients en 2011 !
Sans surprise, Renault conserve sa seconde place au classement, avec 8.524 VP vendues en 2011, dont 1.746 le mois dernier. Les ventes de la marque au losange ont été tirées vers le haut par principalement trois modèles, à savoir la Symbol (160 exemplaires), le Kangoo Evolution (177 unités) et la Mégane Berline (142). Mais des nouveautés comme la Latitude et la Symbol ne rencontrent toujours pas le succès escompté, n’ayant pas séduit la vingtaine d’acheteurs chacune en juin. Leurs stratégie marketing et positionnement tarifaire mériteraient que l’on s’y attarde, faute de quoi, elles risquent de ne pas voir leurs ventes décoller au Maroc. À elles seules, les deux marques de la filiale marocaine du losange (Renault et Dacia) détiennent environ 40% du marché VP sur l’ensemble du premier semestre 2011. Colossal, mais pas si surprenant lorsqu’on sait qu’elles sont quasiment les seules à profiter du montage local. En revanche, les performances commerciales de Peugeot sont bien plus prodigieuses. L’importateur de la marque au lion continue sur sa lancée en signant un nouveau record en juin, avec 964 VP vendues, ce qui maintient sa part de marché (VP) à près de 10% (9,93% précisément). Bien que le gros des ventes –en juin– soit réalisé par les 206+ (près de 300 exemplaires) et les Partner-Partner Tepee (267), Peugeot profite aussi de la diversification de sa gamme et notamment du succès de trois modèles qui sont : la 308 (près de 150 unités), la 207 (119) et la 508 (près d’une centaine). Bien campée à la quatrième place, la marque Ford a signé un bon mois en juin, avec 573 VP vendues, dont près de 300 Focus (un modèle pourtant arrivé en fin de vie) et près de 200 Fiesta, citadine qui s’est déjà arrachée à près de 1.250 exemplaires en 2011 ! Et avec une part de marché consolidée à plus de 6% et une évolution annuelle à deux chiffres (+30%), les chiffres de Scama sont encourageants et prêtent à une perspective optimiste, surtout lorsqu’on sait que la nouvelle Focus sera officiellement lancée au Maroc dans les semaines qui suivent.
Cinquième dans ce classement, Volkswagen a livré près de 3.000 VP en 2011, dont 568 le mois dernier, ce qui lui autorise une part de marché (VP) de 5,8%, malgré un léger repli en glissement annuel (-3,4%). Et du côté de la marque allemande, le fer de lance s’appelle Polo (plus de 150 livraisons en juin), même si le Touareg s’est également bien vendu en juin (plus d’une centaine d’exemplaires). Parmi les faits marquants du mois dernier, on retiendra que Hyundai a repris le dessus sur Citroën. Avec près de 200 i10, 125 exemplaires de la nouvelle Accent et une bonne centaine d’unités de la i30 (une compacte qui monte en cadence), la marque coréenne a clôturé le mois de juin avec 560 VP vendues. Malgré une petite baisse en glissement annuel (-4%), Global Engines espère faire au moins le même volume que l’an dernier, alors qu’il est toujours lésé par l’iniquité tarifaire du fait au démantèlement douanier. L’importateur de Hyundai mise aussi sur l’élargissement de son réseau pour générer des ventes additionnelles en 2011. De son côté, l’importateur de Citroën a vendu 474 VP le mois dernier, dont quelque 250 Berlingo importés et un peu plus de 80 unités de la nouvelle C4 qui, visiblement, a bien démarré sa carrière. Au passage, on notera que la C3 s’est elle aussi bien écoulée en juin (près de soixante unités). Cela, même si –à notre humble avis–, cette citadine moderne et polyvalente n’a pas encore le succès qu’elle mérite. Quoiqu’il en soit, la marque aux chevrons reste bien positionnée dans le Top-10 et parvient à préserver une part de marché supérieure à 5%. Idem pour Kia Motors Maroc, dont les livraisons en juin ont pour la première fois de cette année dépassé les 500 unités et ce, grâce à la nouvelle génération de la Picanto qui, à elle seule, a enregistré 250 ventes. C’est donc sur elle que l’importateur marocain de Kia mise désormais pour repasser au vert cette année (son repli n’est que de -5,7%), même si des modèles comme le Sportage (une soixantaine de ventes en juin) restent tout aussi prisés par la clientèle, pourvu qu’il y en ait dans le stock. Neuvième dans ce classement, Fiat a réalisé 333 ventes de VP en juin et en a cumulé 1.617 en 2011, devançant ainsi –mais d’une pointe– Toyota. Merci au duo Punto Classic-Punto Evo qui a trouvé respectivement 130 et 83 nouveaux acheteurs. Au Passage, on notera que l’arrivée des beaux jours a stimulé l’engouement pour le cabriolet 500 C qui a frôlé les 10 ventes en juin.
Fermant le Top-10, Toyota du Maroc s’essouffle en ces temps de chaleurs avec une baisse de part de marché (en VP) de 3,41 à 3,17%, ainsi qu’un passage au rouge (de +3,87% fin mai, à -2,07% fin juin) et ce, après un mois de juin plutôt moyen (213 VP vendues). Une fois n’est pas coutume, c’est la toute petite Aygo qui a profité le plus à TDM, en réalisant plus d’un quart des ventes. L’ensemble des marques restantes se partage un peu plus de 16% du marché avec 1.553 véhicules vendus en juin et 8.222 depuis le début de l’année. Mais là encore, certains faits marquants sont à signaler. Ainsi, des marques généralistes comme Nissan et Opel ont réalisé leur meilleure performance commerciale de l’année avec respectivement 195 et 197 ventes. En revanche, des labels comme Honda, Chery et Mazda ont fortement reculé au terme du premier semestre, en étant clairement pénalisés par une politique tarifaire moins compétitive. Voilà comment se dessine l’avenir du marché automobile national, désormais profitable aux marques européens, y compris celles opérant dans le segment premium (lire encadré).


 Marché haut de gamme : Un juin exceptionnel
Aujourd’hui plus qu’hier, les marques premium tirent vers elles toutes les ficelles qu’autorise le démantèlement douanier. En d’autres termes, le haut de gamme est désormais moins cher qu’auparavant. En attestent les ventes réalisées par le trio allemand durant le seul mois de juin, soit 130 Mercedes, 130 BMW et même 140 Audi ! La marque aux anneaux a littéralement été dopée par une forte demande sur le Q5 (48 livraisons en juin), tandis que sa rivale étoilée a surtout profité de l’arrivée de la nouvelle Classe C (45 unités vendues). Du côté de BMW, les livraisons sont beaucoup plus «équilibrées» entre les différents modèles de la gamme, même si on note un fort engouement pour la Série 1 dans ses versions berline et coupé. BMW, dont on précisera qu’il reste leader du haut de gamme au Maroc au terme du premier semestre 2011 (684 ventes cumulées), devant Mercedes (641) et Audi (626). En quatrième position, c’est Land Rover qui arrive avec 201 véhicules vendus, dont 44 en juin, principalement des Range Rover Sport. Juste derrière et avec 199 ventes cumulées en 2011, Alfa Romeo profite toujours de l’effet «Giulietta» (plus de 150 exemplaires vendus en 2011), même si ses ventes en juin (28 véhicules) restent loin de sa meilleure performance de l’année (48 ventes en avril). Pour l’importateur de Volvo, les livraisons ont déjà atteint 170 unités à fin juin et la locomotive des ventes reste le XC60 (près de 60 unités vendues), même si la berline S40 a enregistré une belle montée en puissance cette année (44 ventes). Enfin, une marque comme Jaguar continue à faire parler d’elle. Bien que son importateur ne communique pas régulièrement ses chiffres de ventes, on sait que ses modèles se vendent bien et en particulier les berlines XF et XJ qui constituent de belles alternatives aux allemandes de même acabit.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *