Abdelaziz El Bouadili : «Le Géoparc M’goun est important pour la région»

Abdelaziz El Bouadili : «Le Géoparc M’goun est important pour la région»


ALM : En quoi consiste le projet Géoparc M’goun ?
El  Bouadili Abdelaziz : Nul ne contredit le fait que la région Tadla-Azilal est l’une des plus belles et plus riches régions du Royaume. Ainsi, le projet du Géoparc M’goun est venu pour concrétiser l’action de promouvoir, de protéger et de valoriser le patrimoine de cette région.
En effet, un Géoparc est un territoire refermant un ou plusieurs sites d’un grand intérêt scientifique (géologie, archéologie, paysage, culture, tradition…). Ce territoire est le siège d’une activité économique durable par la mise en exergue du patrimoine local et régional.
Par ailleurs, la conceptualisation du «Géoparc» devra répondre à plusieurs critères, comme celui de préserver le patrimoine pour les générations futures, d’éduquer et  de former le plus large public par le biais de vulgarisation des sciences de la terre…
Etendu sur une surface de plus de 12 000 km², le Géoparc M’goun sera un facteur important pour le développement socio-économique de la région Tadla-Azilal, sans oublier la vocation éducative qui doit figurer dans les programmes pédagogiques scientifiques et environnementaux. On peut dire que le Géoparc rassemble plusieurs catégories : des Géo sites, une architecture ancestrale, un patrimoine paléontologique et archéologique et une biodiversité en termes de faune et de flore.

Vers la fin avril, la région a vu l’organisation des premières journées sur son patrimoine naturel et culturel. Quelle est la finalité d’un tel événement ?
En fait c’est grâce à ces journées qu’on peut faire passer notre message, celui d’affirmer que la région est en train de se doter d’un patrimoine culturel et naturel diversifié dont la protection et la valorisation peut contribuer à un développement durable. Bien sûr ceci passe par la promotion d’une multitude d’activité dont fait partie l’Ecotourisme et le Géo tourisme.

Quels sont les acquis et les recommandations que vous avez relevés lors des journées dédiées au Géoparc M’Goun?
Il s’agit des premières journées du patrimoine naturel et culturel de la région Tadla-Azilal sous le thème : «Le projet du Géoparc M’goun : vecteur du développement régional». Ces journées rentrent dans le cadre des activités scientifiques et culturelles que la Faculté des sciences et techniques de Béni Mellal a pris pour tradition. Notre Faculté les a organisées en collaboration avec le conseil régional Tadla-Azilal, l’Association du Géoparc M’goun et le Centre régional d’investissement de la région Tadla-Azilal.
Il est à noter que cette initiative est venue pour répondre aux différentes interrogations relatives à la mise en place de cette première réserve géologique protégée au Maroc. Ceci rentre, également, dans le cadre de la valorisation du patrimoine de notre région, la promotion des principaux territoires selon leurs caractéristiques propres, la création d’une animation socio-économique, scientifique et touristique historique au niveau de cet espace qui ne manque pas d’attraits. Ces journées, qui se sont tenues du 23 au 25 avril, ont présenté un intérêt certain pour les étudiants sur le plan des connaissances de la géologie de Tadla Azilal. Par ailleurs, les étudiants ont eu l’occasion de connaître les ressources naturelles et culturelles de la région et du projet du Géoparc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *