Oujda : L’Agence urbaine dévoile son plan d’action 2009-2012

Oujda : L’Agence urbaine dévoile son plan d’action 2009-2012

L’Agence urbaine d’Oujda a tenu, mardi 4 novembre, son huitième conseil administratif sous la présidence de Najib Benchikh, secrétaire général de la préfecture d’Oujda-Angad, en présence de plusieurs cadres des ministères de l’Habitat, des Finances et de l’Intérieur.
L’ordre du jour comprenait l’examen de plusieurs points se rapportant aux activités de l’Agence relatifs à l’exercice 2007, les neuf premiers mois de 2008 ainsi que le programme prévisionnel et le projet de Budget pour 2009. Un programme qui ambitionne de promouvoir l’habitat social, renforcer l’offre en habitat, requalifier des quartiers sous-équipés, activer la réalisation du programme «Villes sans bidonvilles», l’ouverture de nouvelles zones urbanistiques ainsi que la généralisation de la couverture en documents de planification urbaine. Une telle approche a permis l’ajustement urbanistique de 237 quartiers avec l’élaboration et la modification de nouveaux plans. Intervenant lors de cette session, Fathi Larbi, directeur de l’Agence urbaine d’Oujda, a expliqué que le 8ème conseil d’administration se tient dans un contexte national caractérisé par un développement urbain des villes confrontées à plusieurs difficultés et dysfonctionnements dus essentiellement à la prolifération de l’habitat non réglementaire, à l’éclatement de leurs tissus urbains et à une insuffisance en matière d’équipement. Un tel développement impose aux différents intervenants l’obligation d’entamer des actions visant à renforcer les infrastructures de base, requalifier les espaces urbains et améliorer la qualité des services rendus aux citoyens dans le but d’assurer le développement durable des villes. Quant au plan d’action 2009-2012, tel qu’il a été dévoilé lors de la tenue de ce conseil, il s’articule autour de six axes se rapportant à l’élaboration des projets urbains pour les principales villes de l’Oriental, à la généralisation de la couverture en documents urbains et à la régulation urbanistique des quartiers sous équipés.
Il stipule aussi de réaliser des études architecturales en vue de la sauvegarde des sites à portée historique et de les mettre en valeur. Et pour accompagner les projets ayant rapport au développement urbain, l’agence vient de mettre en place des observatoires urbains des villes et a ouvert de nouvelles zones d’habitation pour combler le manque en matière de logements et de lutter contre la prolifération de l’habitat non réglementaire. Par ailleurs, deux nouvelles villes pour lesquelles des études d’opportunité sont en cours, seront créées : l’une à la périphérie d’Oujda et l’autre à Al Gara de Taourirt.
De son côté Adib El Alaoui, directeur de l’urbanisme, a expliqué à ALM que les 500 MDH réservés aux 25 agences du Royaume sont insuffisants pour cadrer le secteur et réaliser des études de rattrapage, de développement et d’usage du sol. Il a proposé de renforcer l’assise budgétaire des agences en récupérant financièrement les services rendus par les agences, notamment pour ce qui est de l’expertise et du diagnostic.
Ceci dit, reste à optimaliser une telle ressource pour unifier la tarification sur le plan national et pour peaufiner une vision de développement du territoire urbain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *