Plusieurs spécialités médicales voient le jour à Oued Eddahab-Lagouira

Plusieurs spécialités médicales voient le jour à Oued Eddahab-Lagouira

Dans le cadre des efforts déployés en vue d’améliorer les prestations médicales fournies par les centres de santé dans la région et l’accès des populations des quartiers périphériques aux services de soins, de nouvelles spécialités médicales en ophtalmologie, gastroentérologie, traumatologie, psychiatrie, cardiologie, pédiatrie et en chirurgie générale ont été créées à l’hôpital Hassan II à Dakhla. La création de ces spécialités a été bien accueillie par la population locale et sera un véritable bol d’oxygène pour elle, notamment en lui évitant de se déplacer vers Laâyoune ou Agadir pour recevoir des soins. Avec cette nouvelle équipe de spécialistes, le corps médical à l’hôpital Hassan II compte 27 médecins dans différentes spécialités et 74 infirmières et infirmiers. Créé en 1992, cet hôpital, d’une capacité de 53 lits, comprend divers services, ainsi qu’un laboratoire clinique, un centre de diagnostic, un centre d’hémodialyse, un laboratoire d’épidémiologie, outre des services d’échographie, de maladies dentaires et de rééducation, et des bureaux administratifs.
Outre le centre hospitalier régional Hassan II, qui a connu diverses actions d’aménagement et de développement, la région de Oued Eddahab-Lagouira dispose d’un hôpital militaire de 104 lits (50 pour la médecine générale, 50 pour la chirurgie et 4 pour la réanimation). La région dispose également d’un laboratoire clinique, d’un centre de diagnostic, d’un centre d’hémodialyse et d’un laboratoire d’épidémiologie, auxquels s’ajoutent quatre centres de santé urbains, deux centres communaux et trois dispensaires ruraux. La région compte près d’une centaine d’infirmiers et 28 médecins, dont 16 spécialisés. Parallèlement à cette évolution, plusieurs projets sont lancés par l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) et qui portent sur l’achat de produits médicaux et paramédicaux et de chaises roulantes, la formation en informatique au profit des personnes handicapées, la construction d’une salle de kinésithérapie, la construction et l’équipement d’une salle d’accueil pour les femmes enceintes à l’hôpital Hassan II et l’acquisition d’équipements au profit du centre d’hémodialyse, outre l’acquisition de trois échographes pour un coût global de près de 540 mille dirhams au profit de centres de santé au niveau de certains quartiers de la ville de Dakhla et qui ont porté ainsi à neuf le nombre d’échographes dans les établissements de santé à l’échelle de la région d’Oued Eddahab-Lagouira.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *