Aouita compte sur la recherche scientifique

Aouita compte sur la recherche scientifique

Huit semaines après sa nomination à la tête de la direction technique nationale, Said Aouïta a présenté, lors d’une conférence de presse qui a eu lieu jeudi 30 octobre au siège de la FRMA, ses équipes technique et scientifique. L’ex-champion olympique a fait appel aux expériences d’anciens athlètes de renom pour l’épauler dans sa mission. Ainsi, le staff technique de Saïd Aouita se compose de grands calibres qui ont marqué l’athlétisme national dont Hassania Drami, Moulay Brahim Boutayeb, Salah Hissou, Ali Zine, Zahra Ouaziz, Mahjoub Haida, Azeddine Seddiki et Mohamed Fatihi. Les collaborateurs du staff technique sont Lahcen Samsam Akka, Ahmed Tanani, Jalil Benchikh, Mohamed Bouhiri, Saïd Boulouiz et Naima Benboubker. Aouita compte énormément sur le rôle de Lahcen Samsam Akka qui représente selon lui, un pilier de l’athlétisme national. Il a aussi insisté devant une centaine de jeunes talents sur le rôle de la recherche scientifique dans la formation des champions et leur préparation pour les prochaines échéances. La recherche scientifique est une étape fondamentale permettant de suivre de près l’état de santé des athlètes et s’informer de leurs besoins. Le  staff scientifique de la direction technique est orchestré par Dr Abderrahim Bouziane qui dirige six spécialistes et experts. Parmi les principales missions du staff médical, nous relevons la sensibilisation aux dangers du dopage. Par ailleurs, le staff technique, constitué de champions et championnes ayant contribué avec engouement au rayonnement de l’athlétisme national durant les années soixante-dix et quatre-vingt-dix, seront soumis eux-mêmes à une formation moderne leur permettant de bien communiquer avec les athlètes de demain, a insisté Aouita. Il a appelé dans ce cadre toutes les instances concernées (ministère de tutelle, ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, Comité national olympique et FRMA) à s’engager ensemble pour réussir ce projet national prometteur. Aouita a indiqué que la FRMA entend doter le Centre national d’athlétisme d’une bibliothèque moderne et contacter des professeurs de langues (arabe, français et anglais) pour enrichir les connaissances linguistiques des athlètes. Aouita a affirmé que lui et toutes les autres composantes de la direction technique sont déterminés à «»surmonter et aplanir tous les obstacles et les contraintes pour que l’athlétisme national puisse récolter les fruits de ce projet dont le premier objectif reste de renouer avec les exploits du passé et retrouver sa réputation mondiale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *