Liga : Le Réal en chef de meute

En dépit de plusieurs absences de marque, le Réal Madrid a réussi à arracher un nul sur le terrain de Villarreal (1-1), lors des matches avancés de la 2e journée du Championnat d’Espagne de football, qui ont été disputés mardi. Ainsi, le champion en titre prend provisoirement la tête du classement de la Liga. Les Madrilènes ont signé une belle réalisation en tenant Villarreal en échec à domicile, grâce à de simples remplaçants. En effet, privé de Ronaldo et Roberto Carlos, retenus avec le Brésil, ainsi que Cambiasso retenu avec l’Argentine, le Réal Madrid s’est également vu privé de Zinédine Zidane, touché à la cheville droite dès la 25e minute du match. Lesté de toutes ces incommodités, le Réal qui a dû jouer avec cinq joueurs issus du centre de formation, a toutefois pu sauver les meubles grâce à son nul rudement arraché. Protestant contre l’attitude de Séville, qui avait refusé d’avancer son match du week-end au samedi pour jouer le mardi, le FC Barcelone avait programmé son match cinq minutes après minuit. La rencontre s’est finalement soldée en un match nul (1-1). Le Barça compte désormais le même nombre de points que le Réal, Valence et Séville, son adversaire du jour. Les Andalous étaient les premiers à ouvrir le score, sur un penalty commis par Victor Valdes sur Dario Silva et transformé par Reyes. Privé de Saviola et de Kluivert, retenus avec leur sélection, le Barça a bataillé ferme pour revenir au score. Le FC Barcelone a toutefois livré une belle prestation avec Ronaldinho en maître d’orchestre. Le Brésilien a enchanté les 90.000 spectateurs qui ont rempli le stade malgré l’heure tardive, lorsqu’il trompa la vigilance du gardien et marqua le but de l’égalisation, aboutissement d’un beau tir à la 58e. À Pampelune, grâce à sa courte victoire (1-0) contre le premier leader de la Liga, Osasuna, Valence se retrouve alignée au même classement que le Réal avec 4 points. Par ailleurs, le match opposant le Réal Sociedad au Celta Vigo, à Saint-Sébastien, n’a pas eu le mérite d’être de bonne facture. Le score a été ouvert, de la tête, par le Serbe Darko Kovacevic sur une passe de Valery Karpin (37e). C’était sans compter sur la détermination de son coéquipier en équipe nationale, Savo Milosevic, entré en jeu neuf minutes auparavant pour égaliser la marque à la 63e minute. Tous deux qualifiés pour la Ligue des Champions, le Real Sociedad et Le Celta Vigo accusent deux points de retard sur le Réal Madrid et Valence.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *