La responsabilité sociale des entreprises en question

Un séminaire international sur la responsabilité sociale des entreprises dans l’espace francophone a été organisé, jeudi à Rabat, à l’initiative de l’Association francophone des commissions nationales des Droits de l’Homme (AFCNDH). «Initié en collaboration avec le Conseil consultatif des droits de l’Homme (CCDH) et l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), ce séminaire est une opportunité pour débattre de la responsabilité sociale des entreprises (RSE) et du rôle des institutions nationales de promotion et de protection des droits de l’Homme», a indiqué Ahmed Herzenni, président du CCDH, à l’ouverture de cette rencontre. Après avoir souligné l’importance de la RSE en matière de développement durable, M. Herzenni a expliqué que cette notion recouvre six domaines, à savoir le respect des droits humains, la valorisation des ressources humaines, la protection de l’environnement, l’observation de normes éthiques dans les rapports avec les clients et les fournisseurs, la bonne gouvernance de l’entreprise et son engagement sociétal. Citant une étude réalisée par la direction des investissements du Maroc en partenariat avec Vigeo, leader européen de la notation extra-financière et de l’audit en responsabilité sociale, M. Herzenni a relevé que plus de «75% des entrepreneurs marocains se sentent directement concernés par la responsabilité sociale et estiment qu’il s’agit d’un enjeu qui les concerne dès maintenant et non pas à long terme». Le conseiller spécial du secrétaire général de l’OIF, chargé des affaires économiques et du développement durable (France), Hervé Cronel a évoqué les situations paradoxales auxquelles est confrontée l’entreprise (rentabilité, concurrence et création de richesses), notant que l’objectif du séminaire est d’ouvrir un débat avec tous les acteurs concernés pour élaborer des règles claires, accessibles et universelles. Ce séminaire s’articule autour de plusieurs axes dont «Les enjeux de la RSE au regard de la place des droits de l’Homme dans la mondialisation, L’identification des principales négociations internationales en cours et à venir sur la RSE, Les orientations de travail et de stratégies de négociation dans les différentes enceintes internationales». Le CCDH assure, depuis février 2007, la présidence de l’Association francophone des commissions nationales des droits de l’Homme.


L’engagement de BMCE Bank


Intervenant lors du séminaire sur la RSE dans l’espace francophone, Brahim Benjelloun-Touimi, administrateur directeur général de BMCE Bank, a souligné que l’une des illustrations «de l’engagement  est le fait qu’une équipe RH de proximité est dédiée, avec quelques gestionnaires de développement RH, à l’écoute des membres du personnel, ce qui permet, de prévenir des mesures d’harcèlement et de percevoir le climat social au sein de BMCE Bank». «Ces engagements et les dispositifs qui les assurent, font notre fierté. Ils ont été récompensés en mars 2007 par le 1er prix RH jamais décerné à une entreprise au Maroc et, il y a quelques jours encore, par une reconnaissance européenne l’Institut du Monde Arabe à Paris’en tant qu’entreprise apprenante», a-t-il ajouté.
«Je voudrais dire enfin quelques mots sur la RSE en tant qu’engagement sociétal vis-à-vis des droits de l’enfant. C’est un prisme singulier pour notre réflexion que je vous propose en évoquant un programme, dénommé Medersat.Com, que mène la Fondation BMCE Bank», a précisé M. Benjelloun-Touimi.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *