Marocotel 2004 : une fête hôtelière

Marocotel 2004 : une fête hôtelière

Literies, ustensiles de cuisine, mobiliers de chambres ou de bureau, bref, tout ce qui touche de près ou de loin à l’activité hôtelière et de restauration sera exposé du 9 au 12 juin dans le cadre du 8ème Salon international de l’équipement professionnel pour l’hôtellerie et la restauration. Marocotel 2004, c’est son nom, va réunir en effet pas moins de 130 sociétés maghrébines et européennes, venant notamment de France, d’Italie, d’Espagne et de Grande-Bretagne.
C’est ce qui a été annoncé par les organisateurs de cette foire hôtelière dans un point de presse tenu en début de semaine. Alain André, directeur général de la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM), a mis l’organisation de ce salon dans le cadre des efforts de son institution visant à accompagner le processus de mise à niveau du secteur touristique marocain dans la perspective de la « Vision 2010 » qui ambitionne de drainer dix millions de touristes. Dans des propos relayés par l’agence MAP, M. André a également expliqué les objectifs de cet événement, à savoir mettre à la disposition des professionnels de l’hôtellerie et de la restauration un espace d’échange d’expériences et de nouvelles technologies, qui leur permettra d’être à jour à ce niveau. D’un point de vue pratique, Marocotel 2004 réunira plus de 10.000 professionnels qui viendront se réunir avec les fournisseurs du secteur de l’hôtellerie, de la restauration et des métiers de bouche. Le salon sera organisé sur une superficie totale de 12.000 m2, dont 4.500 m2 réservés à l’exposition des produits. La 8ème édition de ce salon se penchera essentiellement sur les moyens de promotion du tourisme rural, a pour sa part expliqué Hassan Attou, directeur de l’appui commercial à la CFCIM. Et de préciser que le développement de ce créneau répond à une demande exprimée par le tourisme international, estimant à 150 millions la population amatrice de ce genre de tourisme à travers le monde. En plus, la Chambre française a considéré qu’uniquement 130.000 touristes auraient fait du tourisme rural dans notre pays, soit moins de 0,1 % des touristes à la recherche d’une expérience orientée vers la nature.
Un pourcentage qui loin des potentialités naturelles par lesquelles le Maroc est connu de par le monde. Autre particularité de Marocotel 2004, l’organisation de concours culinaires ouverts aux professionnels, aux professeurs et aux élèves des écoles hôtelières relevant du ministère de tutelle et de l’Office de la formation professionnelle. Ces derniers se députeront dans la cuisine marocaine, la cuisine internationale, la boulangerie, la pâtisserie ainsi que la restauration rapide et traditionnelle. Un concours qui verra la présence de trois invités de marque, des délégués de l’Académie nationale française de cuisine, qui participeront à l’évaluation des résultats des concours qui seront sanctionnés par la remise de prix aux lauréats.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *