février 20, 2018

 

Programme «LeAD Campus» : 35 futurs leaders seront sélectionnés pour la promotion 2018

Programme «LeAD Campus» : 35 futurs leaders seront sélectionnés  pour la promotion 2018

35 futurs leaders pour construire l’Afrique de demain, c’est l’objectif du programme de formation de haut niveau «LeAD Campus».

Pour ce faire, l’Agence française de développement (ADF) a lancé récemment un appel à candidatures pour constituer sa prochaine promotion 2018 dudit programme. Nicolas Péjout, directeur de Sciences Po Executive Education, souligne : «Nous sommes convaincus que le certificat LeAD Campus constitue une réponse adaptée aux besoins des entreprises et des talents africains pour parfaire les formations initiales.

Cette approche complémentaire est notamment la marque de fabrique du programme». Ainsi, pour la 3ème année consécutive, le programme va identifier ces participants, venant de différents pays d’Afrique, pour les accompagner dans le développement de leur vision, de leurs compétences et de leur projet business. Dans ce sens, cette formation est ouverte aux personnes du secteur privé comme à celles du secteur public, aux entrepreneurs, aux responsables d’ONG, aux cadres de l’administration.

Les 35 talents bénéficieront ainsi d’une formation compatible avec leur activité professionnelle, combinant enseignement à distance et 3 séminaires présentiels, à savoir au Cap, à Dakar et à Paris. Ce programme est le fruit d’un partenariat entre l’Institut supérieur de management de Dakar, l’Université du Cap en Afrique du Sud, Sciences Po Executive Education et l’AFD, et le programme LeAD Campus.

Il délivre un certificat commun aux 4 partenaires pédagogiques. Ayant choisi cette formation, El Hassan Khalil, directeur général de Dari Couspate, explique que la particularité de ce programme réside dans sa diversité alliant aussi bien les aspects liés au leadership et au développement personnel que des modules de management qui tiennent compte des mutations profondes que connaît l’environnement économique depuis quelques années. De son côté, Hamza El Kabbaj, directeur des investissements chez Infra Invest, souligne que ce programme lui a d’abord permis de rencontrer des personnes aux parcours exceptionnels, inspirants, constituant des rôles modèles, et réalisant de grandes choses dans des environnements difficiles. «Au-delà des impacts court terme sur la carrière, le programme m’a permis surtout de nouer des amitiés très fortes et de garder des souvenirs impérissables d’une génération ambitieuse et soudée, et de mentors disponibles et bienveillants», indique Hamza Kabbaj.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *