Les Débats de l’Ecran : La culture atout majeur !

Les Débats de l’Ecran : La culture atout majeur !

Imaginez la pandémie, le confinement sans la culture !

Nous serions tous en dépression… cette période anxiogène, cet enfermement, n’ont pu être supportés et surmontés que grâce à la culture. La culture et les réseaux sociaux !
Explications :
Le confinement nous a contraints à inventer de nouveaux modes de fonctionnement, de nouvelles façons de maintenir le lien social, le contact.
Vivre en société est une absolue nécessité pour l’Homme, pour beaucoup l’une des souffrances de ce confinement a précisément été la coupure avec notre environnement humain : la famille, les amis, les collègues… bref les autres.
Imaginons si la pandémie nous avait surpris alors que ni Web, ni réseaux sociaux, ni smartphones… n’existaient.
Tous ces outils nous ont aidés à traverser la crise, à supporter le confinement, mieux -alors que beaucoup voyaient dans Internet un instrument nous isolant – il est devenu LE LIEN.
Beaucoup de nouvelles fonctions, de nouvelles utilisations sont d’ailleurs nées durant cette période : les débats virtuels, les vidéos, les webinaires, les messages oraux, les clips, les selfies ont pris une autre dimension.
Le déconfinement et un certain retour «à la normale» se précisent, et rien ne vaudra jamais le contact, le regard échangé, le sourire partagé, en face à face, surtout dans une culture telle que la nôtre où l’expression tactile est prépondérante.
Pour autant l’obligation de respecter les gestes barrières demeure, la crainte mettra du temps à disparaître… De plus, certaines nouvelles «habitudes» se sont ancrées et ont montré leur pertinence, parmi celles-ci le débat virtuel, qui jusque-là était surtout télévisuel et nous cantonnait dans un rôle de spectateur alors que le webinaire fait de chacun de nous un acteur potentiel, via la visioconférence, la messagerie instantanée, la vidéo…
C’est pourquoi Marocains Pluriels et les jeunes associatifs du Label Morocco ont choisi de faire vivre le débat virtuel qui permet de coller au plus près de l’actualité -car très léger, très facile à organiser- et en même temps de traiter de sujets de fond à grande échelle -car pouvant atteindre un vaste public.
La 1ère édition des Débats de l’Ecran qui a eu lieu mercredi dernier avait donc pour thème «La culture, atout majeur» et réunissait un panel de choix : André Azoulay, conseiller de SM le Roi, Monique El Grichi, chef d’entreprise, femme de communication et actrice associative, Latefa Ahrrare, artiste et metteuse en scène, Nour Lakhmari, réalisateur, Maxime Karoutchi, chanteur, Rhani Krija, percussionniste, et Moussa Laarif, acteur associatif et culturel.
En ont résulté deux heures de discussion passionnante, de propositions, d’idées concrètes et une vision claire et déterminée de ce que peut -et doit être- l’apport de la culture dans le «Maroc d’après», tant en interne pour construire un nouveau modèle de société qu’à l’international.
Donner les moyens à la jeunesse pour faire vivre la culture de proximité, retour de l’éducation culturelle dans les écoles, rôle de la culture -esprit d’un peuple et supplément d’âme- nécessitant l’ouverture des centres culturels dans les quartiers (hélas le plus souvent inopérants) et la rénovation des Maisons de jeunes, appel au nouveau ministre, invitation faite aux partis politiques et aux élus d’inscrire enfin la culture comme priorité dans leurs programmes… sont quelques-unes des pistes tracées…
Les internautes ont suivi puisque 3.000 d’entre eux se sont connectés sur le direct et que le replay a dépassé les 7.000 vues !
La seconde édition des Débats de l’Écran se prépare sur le thème «Inventer de nouvelles niches d’emplois».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *