Culture

Entretien avec Imane Karouach, auteure marocaine «L’inspiration pour ce roman provient de mon expérience en tant que scénariste»

© D.R

La jeune auteure marocaine vient de publier son nouveau livre intitulé «A Film Narration». Son œuvre a la particularité de transcender les genres pour offrir au lecteur un voyage captivant entre les pages d’un livre et les images d’un écran de cinéma. Une publication qui se distingue aussi par sa capacité à émerveiller, émouvoir et faire réfléchir le lecteur dans l’univers fécond de la littérature. De quoi en faire l’une de ces perles rares. Avec une plume magistrale, Imane Karaouch entraîne le lectorat dans un monde enchevêtré où les frontières entre la réalité et l’imaginaire s’estompent, et où les rêves semblent à portée de main. Elle se livre à ce propos dans cet entretien.

 

ALM : Quelles ont été vos principales sources d’inspiration pour écrire ce livre sur une écrivaine travaillant comme scénariste dans l’industrie cinématographique?
Imane Karaouch : La principale source d’inspiration pour ce roman provient de mon expérience en tant que scénariste où j’ai interagi avec divers producteurs de films. Cependant, j’ai veillé à ce que le livre reste une œuvre de fiction en mélangeant des événements authentiques avec des éléments imaginaires.

Pourriez-vous nous parler des défis auxquels l’héroïne est confrontée pour concilier sa vie personnelle et sa vie professionnelle de scénariste ? Était-ce basé sur des expériences réelles ou purement fictionnelles ?
Les scénaristes et les romanciers ne sont pas épargnés par des difficultés, mais heureusement, plusieurs plateformes bien connues telles qu’Amazon et Kindle leur offrent la possibilité de publier leurs contenus et idées sous forme de livres.
Mon livre-scénario est une fusion d’événements authentiques et de fiction que j’ai habilement créée pour captiver les lecteurs et leur offrir une conclusion heureuse. Il ne s’agit pas d’une histoire factuelle, mais plutôt d’un concept comique qui m’a inspirée dans la création de ce livre.

Pour conclure, qu’est-ce qui vous a le plus marquée en écrivant cette histoire et qu’aimeriez-vous que les lecteurs retiennent après l’avoir lue ?
Ce qui m’a le plus marquée durant l’écriture de cette histoire, c’est qu’un important producteur a exprimé un vif intérêt pour transformer cette fiction en un film à succès. C’est ainsi que j’ai décidé de revoir le scénario pour en faire un livre, permettant à un public plus large de découvrir ce récit captivant de fiction. J’aimerais que les lecteurs retiennent de cette lecture une plongée captivante dans les coulisses de l’industrie cinématographique, tout en appréciant la force de la créativité et de l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle de notre héroïne.

Articles similaires

CultureUne

Festival de Fès de la culture soufie: A Bab El Makina, la magie opère en ouverture de la 16ème édition

La magie était au rendez-vous samedi en nocturne à Bab El Makina...

Culture

Dans le cadre de la Journée Internationale du livre : L’IC organise la Semana Cervantina 2024

L’Institut Cervantès de Casablanca célèbre la Semana Cervantina 2024 avec différentes activités...

Culture

Ouverte au public du 18 avril au 6 mai 2024: La Fondation BMCI et la galerie 38 lancent «Vogue»

La BMCI, à travers sa Fondation et en partenariat avec la Galerie...

Culture

«Moroccan badass girl» de Hicham Lasri à l’assaut des salles nationales

Il évoque la pauvreté, le chômage et le désespoir de la jeunesse