Les femmes sportives sur le podium

Les femmes sportives sur le podium

La participation des femmes dans les sports n’est pas une histoire nouvelle. La gent féminine a prouvé au fil du temps qu’elle ne voulait plus se contenter d’applaudir les athlètes masculins. Au contraire, elles pratiquaient de tous les temps des activités physiques. En 1928, certains interdits existant aux Jeux olympiques, éliminaient  toutes les épreuves de course féminine de plus de 200 mètres. Motif, elles étaient trop épuisantes. Les Olympiades d’été qui se sont tenues à Sydney, en Australie, en 2000 marquaint déjà le centième anniversaire de la participation des femmes aux jeux. Et c’est en 1984, à Los Angeles, que la femme marocaine s’est illustrée dans l’athlétisme grâce à la performance de Nawal El Moutawakel, qui a offert à son pays sa première médaille d’or dans l’épreuve du 400 mètres haies. Elle était la première femme arabe et africaine à arriver à cette performance. Il faut dire que cette médaille lui a ouvert la porte de la diplomatie puisqu’elle est devenue secrétaire d’Etat chargé de la Jeunesse et des Sports.   
La dernière médaille olympique féminine est l’œuvre d’une grande dame, calme et travailleuse nommée Hasna Ben Hassi. Cette jeune dame, venue de la ville ocre Marrakech, a défié les coureuses les plus rapides dans le monde lors des Jeux de Pékin qui sont déroulés en août dernier. Hasna a arraché, après une course à vive allure, la médaille de bronze qui était d’ailleurs l’unique médaille venant d’une athlète femme de ces jeux. D’autres ont réalisé de belles prouesses, mais sans toutefois obtenir concrètement des titres olympiques. Parmi les sportives qui promettent, nous avons tous souligné les performances de Sara Bekri en natation, et nous étions aussi surpris par l’élimination, jugée prématurée, de Meryem Alaoui Selsouli de l’épreuve du 5000 mètres ou encore Siham Hilali coureuse du 1500 m. Beaucoup d’observateurs avaient misé sur cette jeune athlète prometteuse qui a toutefois son avenir devant elle et pourrait faire ses preuves lors des prochaines compétitions internationales. En effet, elles étaient et sont toujours plusieurs à hisser le drapeau national. Dans beaucoup de manifestations sportives tant nationales qu’internationales, les Marocaines ne cessent de briller et de se démarquer. Dans un autres registre, la Fédération royale marocaine de football a déjà lancé les matches du championnat féminin. Dans ce sens, le championnat national a démarré dimanche 22 février dans les stades du Royaume avec la participation de dix-huit équipes.
Le championnat en est à sa  troisième journée. Autre événement important qui aura lieu au Maroc. La Confédération africaine de boxe (CAB) a attribué au Maroc l’organisation des premiers championnats d’Afrique de boxe féminine prévus en 2012. «Le Maroc a une expérience dans la boxe féminine. C’est pour cette raison que la CAB lui a attribué l’organisation de cette compétition africaine», a déclaré la ministre de la Jeunesse et des Sports, Nawal El Moutawakile. Les athlètes féminines intéressent de plus en plus les médias et les sponsors, même si les femmes restent minoritaires dans les postes à responsabilité dans les milieux du sport.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *